L'avocat, un fruit "dangereux" pour la santé

© thinkstock.

L'avocat jouit d'un regain d'intérêt depuis quelques années en Europe. Mais sa préparation nécessite malgré tout quelques précautions d'usage et les consommateurs minimisent trop souvent les risques liés à sa manipulation...

En Grande-Bretagne, le succès de l'avocat est tel qu'il commence à inquiéter les chirurgiens, révèle le Times. Outre-Manche, il se vend comme des petits pains mais envoie aussi à l'hôpital de plus en plus d'apprentis cuisiniers maladroits. Sa découpe requiert en effet un minimum de vigilance et le moindre faux pas peut occasionner de sévères blessures, proportionnelles à la taille et l'aiguisement du couteau. 

Le moment crucial réside dans l'ablation de ce noyau démesuré que certains amateurs tentent trop souvent de déloger au couteau quand il est beaucoup plus facile de l'enlever à l'aide d'une cuillère, voire avec ses doigts, tout simplement.

Stop au massacre
Pour mettre fin au "massacre" et éviter un engorgement massif des urgences, l'association des chirurgiens britanniques souhaite imposer des étiquettes explicatives sur les barquettes de fruits dans les supermarchés: un modus operandi pour préparer son guacamole en toute sécurité.  

Très nourrissant mais peu calorique
Historiquement lié à la cuisine mexicaine et sud-américaine, l'avocat a vu sa consommation tripler à travers le monde depuis 1990. "Très nourrissant, le fruit permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires", précise BFMTV.

Une portion de 100g d'avocat fournit 160 calories, 15g de gras (dont 2g de gras saturés), 9g de glucides (dont 7g de fibres) et 2g de protéines. Il contient des vitamines A, B6, C et E mais aussi du magnésium, du fer, du zinc et du phosphore. La consommation d'un fruit apporte 30 grammes d'acide gras Oméga-9, qui permet de contrôler la faim et les fringales. Il aide également le foie à éliminer le gras.

Par: rédaction 11/05/17 - 13h39