Action et pétition chez Primark à Bruxelles

© achACT.

À l'occasion des soldes d'hiver, une quarantaine de jeunes militants d'Oxfam-Magasins du monde et achACT (Actions Consommateurs Travailleurs) ont mené samedi une action de sensibilisation devant le magasin Primark de la rue Neuve, à Bruxelles. Leur objectif était d'interpeller les consommateurs sur le manque de transparence des conditions de travail des fournisseurs de la chaîne de magasins irlandaise spécialisée dans la distribution de vêtements à bas prix. Les activistes ont également remis à la direction du magasin une pétition européenne signée par 67.981 personnes pour plus de transparence dans l'industrie du vêtement.

"L'effondrement du Rana Plaza au Bangladesh, qui a entraîné la mort de 1.100 morts et fait 2.500 blessés, a mis en lumière les conditions de travail effroyables des ouvriers textiles. Et pourtant, cinq ans après, l'opacité règne encore. L'action de sensibilisation que nous menons aujourd'hui permet de mettre en évidence la face cachée de cette marque et de la pousser à plus de transparence", indique Bruno Gemenne, responsable du service mobilisation jeunes d'Oxfam-Magasins du monde.

Alternatives
"Beaucoup de jeunes sont très friands des vêtements proposés à bas coûts. Pour Oxfam-Magasins du monde, cette action s'inscrit aussi dans notre campagne 'Une autre mode est possible', qui propose des alternatives pour s'habiller de manière plus éthique et plus respectueuse de la planète chez Primark."

Lumière sur les conditions de travail
Jean-Marc Caudron, responsable plaidoyer d'achACT, explique pour sa part que l'action vise à savoir où sont fabriqués les vêtements de Primark, dans quelles usines et dans quelles conditions de travail.

© achACT.
© belga.

Par: rédaction 13/01/18 - 12h22