L'immense chagrin de Sophie Davant

© photo news.

L'animatrice raconte l'un des pires moments de sa vie dans les pages de Paris Match.

La mère de Sophie Davant a été emportée par un cancer du sein alors qu'elle n'avait que 44 ans. Sur le site de Paris Match, l'animatrice et auteure confie: "Depuis mon plus jeune âge, je suis admirative de ma mère. De sa détermination, de son travail et de sa beauté hitchcockienne. Elle ressemble à Kim Novak, grande, blonde et les yeux très bleus. Mais elle est aussi une femme de convictions, qui gère tout sans vaciller, du travail aux enfants, des courses aux combats féministes. Elle m'apprend qu'il faut que je sois indépendante et que je travaille pour pouvoir choisir ma vie."

C'est en 1981 que Sophie apprend la maladie de sa mère. "Elle n'a pas eu la force de me le dire elle-même. Je pars chez une amie pour pleurer toute la journée. Mais le combat doit commencer. C'est un cancer inflammatoire, inopérable. Ma mère se lance dans une chimiothérapie, puis une radiothérapie. Elle se bat comme une lionne. Un an plus tard, elle est en rémission." Mais en 1983, l'état de Nicole empire. "Le jour de mes 20 ans, le 19 mai 1983, elle passe des examens de contrôle. À son retour, elle me prévient: Le médecin m'a dit que je suis foutue. Je vais avoir besoin de toi.¿Mon monde s'écroule. L'idée de la perdre m'est insupportable."

"Quand ma mère décède, mon chagrin est immense", poursuit Sophie Davant. "Je décide de vivre pour deux et d'écouter mes envies. Je veux devenir journaliste. Sans sa mort, j'ai conscience aujourd'hui que je n'aurais jamais quitté Bordeaux, bercée par mon bonheur familial. J'ai mis vingt ans à me remettre de sa disparition." Très proche de ses enfants, elle regrette qu'ils n'aient jamais connu leur grand-mère.

Par Catherine Delvaux. 14/07/17 - 17h43