Une autre star confie avoir été agressée comme Taylor Swift

© epa.

Le combat de Taylor Swift devant les tribunaux a poussé Nelly Furtado à admettre qu'elle aussi avait dû faire face à des comportements inappropriés lors de certains "meet-and-greets". Sur Twitter, Nelly Furtado accuse "plusieurs personnes du monde de la radio" d'avoir "franchi les limites". "J'aime Taylor Swift qui se bat pour la sécurité des femmes sur leur lieu de travail", confie-t-elle.

Lena Dunham a également dit à quel point elle était "fière" de Taylor Swift "pour son témoignage fort et mordant et son refus d'être traitée comme une propriété. Son exemple est puissant."

L'avocat de Taylor Swift a rappelé devant la cour de Denver qu'elle ne réclamait qu'un 1 dollar symbolique à son agresseur David Mueller. "Elle essaie de dire que vous pouvez dire non quand quelqu'un essaie de vous toucher. Attraper le derrière d'une femme est une agression et c'est toujours mal. Tout femme, qu'elle soi riche, célèbre ou non, a le droit de ne pas vouloir que ça se produise."

L'ancien garde du corps de Taylor Swift a apporté son témoignage aujourd'hui à Denver. Gregory Dent, qui ne travaille plus pour la star, se souvient avoir vu David Mueller "mettre sa main sous sa jupe". Il se rappelle que Taylor a eu une réaction immédiate de répulsion. "Elle a sursauté et s'est rapprochée de la femme (la copine de David Mueller qui prenait la pose avec eux, NdlR). Elle a ensuite procédé au meet-and-greet." C'est pour cela qu'il n'est pas intervenu. "Je n'ai rien fait parce qu'elle trouvait que parfois, j'étais un peu trop dur."

Il a rappelé que de là où il était, il avait une très bonne vue sur la scène et qu'il était certain que c'était bien David Mueller qui avait mis une main aux fesses de Taylor Swift.

Par: Deborah Laurent 11/08/17 - 22h17