Une actrice de "Smallville" liée à une secte d'esclaves sexuels

© DR.

Allison Mack, l'interprète de Chloé Sullivan dans la série télévisée "Smallville" serait étroitement liée à une secte d'esclaves sexuels.

Le mois dernier, The New York Times révélait qu'au sein du groupe NXIVM, qui se veut être un banal groupe centré sur le développement personnel, il existait un mouvement appelé DOS - "dominus obsequim sororium", soit "le maître des femmes esclaves" - et qui serait une véritable secte d'esclaves sexuels "livrés" pour le simple plaisir de son fondateur, Keith Raniere. Or, selon le Daily Mail, l'interprète de Chloé Sullivan dans la série télévisée "Smallville", l'actrice Allison Mack, serait étroitement liée à cette secte.

En effet, d'après le tabloïd, qui mentionne le témoignage de Frank Parlato, un ancien porte-parole du groupe NXIVM, l'actrice de 35 ans serait la seconde de Keith Raniere, autrement dit le "bras droit" chargé de lui dégoter de nouvelles futures esclaves sexuelles. Au sein de cette secte, les "esclaves sexuelles" vivraient un véritable cauchemar, fait de violences physiques, de privation et de marquages au fer rouge aux initiales de Keith et Allison.

"Allison est à la fois victime et bourreau. Elle est victime car elle a eu un vrai lavage de cerveau de la part de Raniere, c'est son esclave", a ainsi affirmé Frank Parlato, dans des propos rapportés par The Stopru. "Des femmes qui se sont échappées de la secte m'ont dit qu'on leur demandait de coucher avec Raniere et qu'Allison était très jalouse. On lui ordonne de trouver à Raniere des partenaires sexuelles et elle est en conflit parce qu'elle veut vraiment être avec lui".

Contacté par les médias, le représentant de l'actrice n'a pas souhaité faire le moindre commentaire.

Par: rédaction 10/11/17 - 09h41