"Obsédée" et tyrannique, Jessica Biel a rendu son mari "fou"

© photo news.

L'actrice vient de raconter les détails de son accouchement compliqué.

Presque trois ans après la naissance de Silas, son petit garçon avec Justin Timberlake, Jessica Biel, 36 ans, a révélé la vérité sur son accouchement dans un livre écrit par Connie Simpson, une "nounou de stars" qui a aidé de nombreux jeunes parents en détresse.

Lors de sa grossesse, Jessica rêvait d'un accouchement naturel, à la maison. "Nous avions deux sages-femmes, une doula", se souvient l'actrice. "On avait suivi un cours de méditation, lu une tonne de livres hippie et transformé notre adorable maison à Hollywood Hills en une salle d'accouchement que nous appelions L'Octogone."

Mais en avril 2015, rien ne s'est passé comme prévu. "Tous nos plans sont tombés à l'eau, la naissance sereine et naturelle que nous avions imaginée s'est terminée par un transfert à l'hôpital et une césarienne en urgence. Et c'est fatigués, désenchantés et totalement sous le choc que nous sommes rentrés à la maison", poursuit Jessica, récemment à l'affiche de la série "The Sinner".

"J'étais obsédée par tout ce qui était bio, sans toxine, naturel et homéopathique pour notre enfant, qui est finalement venu au monde dans une salle d'opération grâce à une incision. Je suis devenue un tyran, j'ai rendu mon mari fou et je l'étais aussi", a-t-elle encore confié.

© photo news.
A picture says a thousand words. And thank goodness because there aren't enough to express ALL the aspects of my love and respect for you. Here's to a spectacular year ahead. I'm so proud of all you've accomplished and all that is ahead for you. plus you're a super hot dad. A ninja dad. A kiddie teeth brushing, Jedi sleep mind tricking, intimidating dad voice disciplining SUPER HOT DAD. I love you, you hot dad.. I'm here, right by your side, OG fan girl #1. Happy birthday, my beloved. Now go crush it this weekend at SB LII.
All geared up and ready for action. Plus I may go hit on that Buzz... #happyhalloween

Par Catherine Delvaux. 3/04/18 - 15h51