Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Tupac

© DR.

Tupac Amaru Shakur est mort il y a vingt ans, fusillé sur un boulevard de Las Vegas. Un film consacré à sa vie sort ce mercredi. Une date qui n'a rien d'un hasard: cette semaine, le 16 juin, Tupac aurait eu 46 ans. Ce biopic compile les moments forts qui ont marqué sa vie, de son enfance mouvementée, éduqué par une mère révolutionnaire, à son décès jamais élucidé.

Tupac est incarné par Demetrius Shipp Jr. Le père de ce jeune acteur dont il s'agit pour l'instant du seul film a travaillé avec le rappeur sur l'album "The Don Killuminati: The 7 Day Theory". La ressemblance physique y est, les attitudes aussi, rien à redire de ce côté-là, on se laisse embarquer. L'acteur qui interprète son ennemi juré The Notorious B.I.G est, lui, repris par Jamal Woolard qui jouait déjà Biggie dans le biopic sur sa vie sorti en 2009. Là encore, bon choix. Le réalisateur Benny Boom retrace fidèlement les grandes étapes de la vie du rappeur: celles qui l'ont faconnée, lui ont offert le succès et l'ont mené à sa perte. Les fans de la première heure n'apprendront pas grand-chose. "All Eyez On Me" est un biopic bien documenté mais pas très inventif. Le réalisateur prend le parti de son sujet et dresse le portait que Tupac nous avait donné à voir de son vivant. Le film est intéressant de par l'histoire mouvementée de la star mais c'est tout. Retour sur quelques moments forts.

On se rappelle d'abord que si Tupac a chanté "California Love", c'est sur la côté Est de l'Amérique qu'il a vu le jour, à Harlem. Le film commence par la sortie de prison de sa mère, Afeni Shakur, membre du groupe Panther 21, dérivé du mouvement Black Panther. Elle est enceinte jusqu'aux dents. Tupac naîtra quelques semaines plus tard et sera donc élevé par une mère en lutte permanente, lui sommant de parfaire son éducation et d'un jour faire sa propre révolution, et aux rythmes des incarcérations de son beau-père Mutulu Shakur, qui fut pendant des années l'un des fugitifs les plus recherchés par le FBI.

Un meurtre devant sa porte en Californie
À  l'école, Tupac est populaire et doué. Son flow est déjà repéré par ses professeurs d'art dramatique. Il est ami avec une certaine Jada Pinkett (devenue Jada Pinkett Smith après son mariage avec Will Smith). Ils ne savent pas alors qu'ils s'apprêtent tous les deux à conquérir Hollywood. En 1988, Tupac est contraint de déménager en Californie. Le film nous montre l'horreur: le jour de son arrivée, celui qui n'est encore qu'un jeune adolescent assiste à un meurtre sur le pas de sa porte. La violence fait partie intégrante de sa vie. Si lui-même n'est pas un adolescent rageur, un séjour en prison, quelques années plus tard, va le faire basculer dans le réglement de compte facile.

© DR.
Tupac était ami avec Jada Pinket depuis l'adolescence. © DR.

"All Eyez On Me" revient bien entendu sur le parcours musical de Tupac. Il a fait ses débuts sur scène avec le groupe Digital Underground. Son premier album solo sort sous le label Interscope Records. Le biopic nous apprend que les discussions ont été ardues concernant le titre "Brenda's Got a Baby", qui parle d'une gamine de 12 ans enceinte d'un viol et qui finit prostituée. Tupac ne cède rien: il veut qu'on respecte son discours et ses propos, que les Blancs dans leurs tours d'ivoire ne pourront jamais comprendre. Le moment est fort, Demetrius Shipp Jr convainc.

On vous le disait: avec le succès vient la jalousie. En 1992, une bagarre dégénère dans un festival. L'arme de Tupac, tenue par l'un de ses proches, atteindra mortellement un enfant de six ans. Un an plus tard, une admiratrice de Tupac l'accuse de viol. Il crie son innocence. La veille de l'annonce du verdict, Tupac est victime dans une agression alors qu'il se rend dans un studio d'enregistrement new-yorkais. Il reçoit cinq balles et c'est en chaise roulante qu'il viendra entendre sa sentence. Fait assez dingue: l'album "Me against the world" sort alors qu'il purge sa peine de prison. Il atterrit en tête des ventes. Ce succès lui permettra d'intéresser Death Row Records qui propose payer sa caution en échange d'albums enregistrés sous leurs couleurs.

© DR.

Vie de voyou
"California Love" annonce "All Eyez on me", un double album qui marquera l'histoire du rap US. Tupac a changé, il enrage d'avoir été accusé d'agression sexuelle à tort, de l'image publique qu'il véhicule et qui a poussé le juge à le condamner. Il fait honneur au tatouage qui lui barde le ventre: Thug Life, que beaucoup comprennent alors comme Vie de voyou. (En réalité, cette inscription est l'acronyme de "The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody": "La haine que vous transmettez aux enfants se retourne contre nous"). Tupac provoque Biggie en chanson, en lui annonçant qu'il a couché avec sa femme Faith. Le fossé entre la East Coast et la West Coast se creuse, les relations s'enveniment.

Elles ne cesseront de s'échauffer. Au point que le doute subsiste sur la responsabilité de Notorious Big dans la mort violente de Tupac. On lui a tiré dessus à Las Vegas en septembre 1996 alors qu'il était passager d'une voiture. Il a pris quatre balles dont deux mortelles. Le moment sera évidemment douloureux à voir pour les fans. Le fougeux Tupac, ce gamin aux chaînes en or qui brillent âgé à peine de 25 ans, mourra à l'hôpital moins d'une semaine plus tard. Benny Boom n'offre aucune nouvelle théorie sur le décès de la star du rap US. Il se contente de rappeller qu'à ce jour, l'affaire n'est toujours pas élucidée. Rappelons que le principal suspect, Biggie, a été tué quelques mois plus tard, dans des circonstances similaires.

© DR.
© ap.
© ap.

Par: Deborah Laurent 14/06/17 - 09h00