Cara Delevingne accuse aussi Harvey Weinstein de harcèlement

© afp.

L'actrice et mannequin Cara Delevingne a accusé mercredi le producteur déchu Harvey Weinstein de lui avoir fait des avances et tenté de l'embrasser pendant une réunion pour un film en projet, ajoutant à l'avalanche d'allégations venant des plus grands noms d'Hollywood.

La star britannique de la mode et des réseaux sociaux, âgée de 25 ans, explique dans un témoignage que le producteur l'avait d'abord contactée par téléphone. Lors de cet "appel gênant", Harvey Weinstein, aujourd'hui âgé de 65 ans, lui aurait posé des questions sur sa sexualité.

"Il m'a dit que si j'étais gay ou que je décidais d'être avec une autre femme, surtout en public, je n'obtiendrais jamais de rôle de femme hétéro et ne réussirais par de carrière d'actrice à Hollywood", écrit Cara Delevingne dans le témoignage également publié sur son compte Instagram, qui compte 40 millions d'abonnés.

"Un ou deux ans plus tard", la jeune femme s'est rendue à une réunion avec M. Weinstein et un réalisateur dans le hall d'un hôtel. La star de "Valerian" et "La face cachée de Margo" explique alors qu'une fois le metteur en scène parti, les laissant seuls, le producteur a commencé à "se vanter" d'avoir "fait les carrières" d'actrices avec qui il avait eu des relations sexuelles, avant de l'inviter à monter dans sa chambre.

Cara Delevingne raconte avoir d'abord dit non, avant d'accepter de monter quand l'assistante du producteur lui a assuré que sa voiture ne serait pas prête avant un moment. "A ce moment, je me suis sentie sans défense", se souvient-elle, sans préciser de date.

"Je me sentais coupable, comme si j'avais fait quelque chose de mal"
L'actrice explique qu'une autre femme se trouvait dans la pièce et que le producteur leur a demandé de s'embrasser. Elle a alors tenté de désamorcer la situation en disant qu'elle pouvait chanter, comme pour une audition. "Après avoir chanté, j'ai redit que je devais partir. Il m'a accompagné à la porte et s'est placé devant, et a tenté de m'embrasser sur la bouche. Je l'ai arrêté et j'ai réussi à sortir de la pièce", dit-elle.

Cara Delevingne explique qu'elle a quand même décroché le rôle dans ce film mais "s'est sentie très mal". J'ai "toujours pensé qu'il me l'avait donné à cause de ce qui s'est passé", confie-t-elle. "J'ai hésité à parler... Je ne voulais pas faire de mal à sa famille. Je me sentais coupable, comme si j'avais fait quelque chose de mal", ajoute l'actrice à propos du producteur qui fait l'objet depuis près d'une semaine d'un déluge d'accusations d'agressions sexuelles et de viols.

I want women and girls to know that being harassed or abused or raped is NEVER their fault and not talking about it will always cause more damage than speaking the truth. I am relieved to be able to share this....i actually feel better and I'm proud of the women who are brave enough to speak....this isn't easy but there are strength in our numbers. As I said, this is only the beginning. In every industry and especially in Hollywood, men abuse their power using fear and get away with it. This must stop. The more we talk about it, the less power we give them. I urge you all to talk and to the people who defend these men, you are part of the problem

195.9 k mentions J'aime, 1,943 commentaires - Cara Delevingne (@caradelevingne) sur Instagram : "I want women and girls to know that being harassed or abused or raped is NEVER their fault and not..."

Par: rédaction 11/10/17 - 22h42