Les ouvriers de Caterpillar ont choisi "l'option la moins pire"

Auto start Auto next Pub delayed Admin name :

Le vote majoritairement favorable des ouvriers de Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi) sur le préaccord est "l'option la moins pire" et "clarifie la situation", ont réagi mardi matin les syndicats après avoir pris connaissance des résultats du référendum organisé lundi et mardi sur le site.

"Je conserve la déception d'avoir dû en arriver là. Cela étant, je crois que nous étions arrivés au terme du processus de négociations après avoir par deux fois mandaté la direction d'aller réclamer une enveloppe sociale supplémentaire auprès de la corporation", a indiqué Antonio Zonca, permanent FGTB.

Selon lui, le groupe ne voulait pas aller plus loin. "Je peux toutefois comprendre, dans une certaine mesure, les ouvriers qui ont voté contre le préaccord. Retrouver un emploi, en particulier dans la région de Charleroi, reste une tâche compliquée", a affirmé Antonio Zonca.

"Le vote clarifie la situation et évite de s'enfoncer dans un chaos dangereux", a affirmé pour sa part Emmanuel Chemello, permanent CSC. Les 24,3% d'ouvriers qui ont voté contre le préaccord constituent toutefois, selon lui, une proportion importante. "Il faut désormais parvenir à mobiliser tout le monde pour assurer sur le site des conditions viables jusqu'à la fermeture, puisque la direction réclame que 200 à 240 machines sortent encore des ateliers", a indiqué Emmanuel Chemello.

Par: rédaction 28/02/17 - 12h55