Apple veut produire des appareils à partir de matériaux recyclés

© photo news.

Le géant informatique américain Apple s'est donné pour but de ne plus utiliser "un jour" que des matériaux recyclés pour fabriquer ses appareils, selon son rapport sur l'environnement 2017, publié jeudi.

"Les chaînes d'approvisionnement traditionnelles sont linéaires. Les matériaux sont extraits, fabriqués sous forme de produits et finissent souvent dans des décharges après utilisation. Le processus recommence ensuite et davantage de matériaux sont extraits de la terre pour faire de nouveaux produits", constate le groupe dans son rapport. "Nous croyons que notre objectif doit être une chaîne d'approvisionnement en boucle fermée, où les produits seront construits en utilisant uniquement des ressources renouvelables ou des matériaux recyclés", plaide-t-il. "Nous nous sommes (...) mis au défi un jour de ne plus du tout dépendre de l'exploitation minière", annonce Apple, sans donner de date.

Tous les appareils que produit le groupe --iPhone, iPad ou autres iMac-- sont en effet de grands consommateurs d'aluminium, de cuivre, d'or, d'argent, d'étain, de cobalt, de tungstène, de tantale... "Notre but est une chaîne d'approvisionnement en circuit fermé", qui n'exigerait plus de solliciter davantage les ressources naturelles, souligne-t-il. En attendant, le groupe rappelle qu'il encourage ses clients à lui ramener leurs vieux appareils et qu'il travaille à "de nouvelles techniques de recyclage", comme son robot Liam qui décortique les iPhone 6 pour en récupérer les matériaux. "C'est un objectif ambitieux qui exigera de nombreuses années de collaboration entre plusieurs équipes chez Apple, nos fournisseurs et recycleurs spécialisés, mais le travail a déjà commencé." Apple ne dit pas quelle est la proportion de matériaux recyclés qui entrent actuellement dans ses produits. Le groupe s'engage parallèlement à diminuer davantage la consommation de ses produits, notant au passage que 96% de l'électricité qu'il a utilisée dans le monde l'an dernier était renouvelable --et 100% aux Etats-Unis ou en Chine.

Par: rédaction 20/04/17 - 12h39