Le Quick de Seraing réclame 10.000 euros à un client

© DR.

Le restaurant Quick de Seraing réclame 10.000 euros de dommages et intérêts à un client qui avait diffusé en mars sur Facebook la vidéo massivement partagée d'une larve dans un paquet de frites emporté du drive-in, entraînant une baisse du chiffre d'affaire de près de 20% pour l'établissement, a rapporté mardi la RTBF, plainte à l'appui.

"Nous avons contrôlé le restaurant qui était visé et nous sommes persuadés que la venue de cette mite est liée à une cause externe à notre établissement", avait réagi Quick en mars, insistant sur ses règles d'hygiène et soulignant en outre que les frites sont cuites à très haute température.

L'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) n'avait rien trouvé d'anormal au sein du Quick. La gérante de l'enseigne sérésienne avait d'abord proposé de régler le litige à l'amiable, par un geste commercial, mais le restaurant réclame désormais 10.000 euros de dommages et intérêts.

"Je n'avais aucune intention de nuire au restaurant", réaffirme le client concerné, qui dit avoir l'intention de contre-attaquer.

Par: rédaction 9/08/17 - 11h11