Voici les frais dont vous devez tenir compte en contractant un crédit logement

© Shutterstock.

"Attention: emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent!" Vous connaissez bien cet avertissement que les fournisseurs de crédit doivent absolument reprendre dans leurs annonces en matière de crédits. Bien entendu, les intérêts constituent la plus grande partie de ces frais, mais ceux qui souhaitent contracter un crédit logement, doivent également tenir compte de quelques frais supplémentaires.

1. Les frais de dossier

Préparer le dossier d'un crédit logement implique beaucoup de travail administratif. Et ce dernier a un coût. Voilà pourquoi les banques facturent des frais de dossier. Autrefois, elles pouvaient librement déterminer leur montant, mais depuis le 1er avril 2017, le coût maximal lié à la création d'un dossier s'élève à 500 euros. Dès lors, de nombreuses banques appliquent ce plafond, mais quelques institutions sont moins chères à ce niveau. Ainsi, Argenta, Crelan et VDK ne facturent que 350 euros.

2. Les frais d'estimation

Lorsqu'une banque accorde un crédit, elle veut des garanties en vue de son remboursement. Cela est entre autres possible en prenant une hypothèque. En cas de non-paiement, celle-ci lui permettra de vendre la maison et de régler les dettes en utilisant cet argent.

Afin d'évaluer si l'hypothèque offre suffisamment de garanties, la banque veut d'abord faire estimer la valeur du bien immobilier. Souvent, ceci est effectué par un expert indépendant. Auprès d'ING, vous paierez 180 euros à cet effet. Auprès de KBC, cela dépendra de la valeur du bien immobilier. Jusqu'à 750.000 euros, il s'agira de 225 euros; entre 750.000 euros et 1 million d'euros, il s'agira de 350 euros. Entre 1 et 2 millions, il s'agira de 675 euros. Crelan applique la même échelle, mais avec une catégorie intermédiaire entre 1 million d'euros et 1,5 millions d'euros, qui coûtera 450 euros. Auprès de BNP Paribas Fortis, cela dépendra de la superficie. Jusqu'à 200 mètres carrés, les frais d'estimation s'élèveront à 302,50 euros. Entre 200 et 500 mètres carrés, ils pourront s'élever jusqu'à 339,30 euros et de 500 à 1.000 mètres carrés, ils pourront s'élever jusqu'à  544,50 euros.

3. La commission de réservation

Si vous empruntez pour construire une maison, vous n'aurez pas besoin immédiatement de l'entièreté de la somme d'argent. Vous ne le retirerez qu'au fur et à mesure que vous aurez des factures à payer.

Pour l'argent que vous ne retirerez pas immédiatement, la banque pourra vous facturer une commission de réservation parce qu'elle devra toujours tenir l'argent à disposition. Auprès de BNP Paribas Fortis, cette commission d'engagement s'élève à 0,15% par mois (1,81% sur base annuelle) sur les montants qui ne seront pas encore retirés. Elle sera facturée pour la première fois à la fin du douzième mois. KBC facturera 0,1652% par mois au bout d'une période de démarrage de cinq mois.

4. L'assurance incendie

Bien entendu, la banque veut également que la maison garde sa valeur; sinon, elle risque aussi de perdre sa garantie. Elle vous demandera donc de contracter une assurance incendie pendant la durée du crédit. Les emprunteurs peuvent le faire via la banque, mais ils peuvent également rechercher l'assurance la plus avantageuse.

5. L'assurance solde restant dû

Afin d'éviter que le remboursement du crédit ne soit compromis au cas où un emprunteur décéderait, les banques demandent aux emprunteurs de contracter une assurance solde restant dû. Celle-ci implique qu'en cas de décès, une compagnie d'assurances remboursera le solde restant dû.

6. Les frais de notaire

Finalement, vous ne pouvez pas oublier que non seulement l'achat d'une maison doit être enregistré auprès du notaire, mais que l'octroi d'un crédit hypothécaire doit également être repris dans un acte notarié. Et cela engendre aussi des frais.

Lisez également:


- Combien pouvez-vous emprunter pour acheter une maison?

- Seul un emprunteur sur dix opte pour un taux variable

- Le montant moyen des crédits logement a augmenté considérablement


Source: Guide-epargne.be

rédaction Guide Epargne 13/11/17 - 08h00

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse!

Connectez-vous pour réagir!

Il nous faudrait encore quelques renseignements avant de vous laisser réagir.