Seulement trois Belges sur dix s'intéressent aux investissements

© Shutterstock.

Les Belges sont des adeptes de l'épargne, mais ils n'investissent que sporadiquement. Pourtant, ils devront envisager une approche plus dynamique en ce qui concerne leurs épargnes s'ils souhaitent obtenir un rendement convenable en ces temps où les taux sont bas.

Beaucoup d'avoirs dormants

Lorsque les Belges reçoivent 100 euros, ils mettent environ 12 euros de côté. Ainsi, ils restent les plus grands épargnants en Europe.

Il n'est donc pas surprenant que la réserve des avoirs soit très considérable en Belgique. Durant le premier trimestre de 2017, ING a estimé la capacité financière totale de l'ensemble des Belges à 1.322 milliards d'euros. Cela correspond à 272.000 euros par ménage. En déduisant les dettes, on obtient encore un montant de 1.054 milliards d'euros, soit 216.500 euros par ménage. Afin de connaître les avoirs globaux des Belges, il faut y ajouter la valeur des biens immobiliers et des autres biens tels que les voitures ou les biens ménagers.

23% de la capacité financière de l'ensemble des Belges consiste en actions non cotées. Il s'agit de la valeur des entreprises que les entrepreneurs possèdent.

Ils ne sont que peu intéressés par les investissements

Par ailleurs, les épargnants belges sont très conservatifs et prudents. 22% de leur capacité financière se trouve sur des comptes d'épargne, tandis que 8% de celle-ci se trouve sur des comptes à vue ou est constitué en espèces. Les assurances épargne-pension et assurances-vie représentent 23% du patrimoine des ménages. Pour le reste: 15% dans des fonds d'investissement, 4% dans des obligations, 4% dans des actions cotées et 1% dans divers types d'investissements.

ING a constaté que, malgré les bons résultats obtenus par les bourses durant les dernières années, la partie des avoirs qui est investie, reste limitée. Une enquête effectuée récemment par iVox, à la demande de Guide-epargne.be et de Santander Consumer Bank, a mené à cette même conclusion. Lors de cette enquête, 46% des personnes interrogées ont affirmé qu'elles ne s'intéressent aucunement aux investissements. 23% des personnes interrogées ont affirmé qu'elles ne sont probablement pas intéressées. Seulement trois personnes interrogées sur dix ont affirmé qu'elles sont probablement ou certainement intéressées.

L'inflation réduit le pouvoir d'achat

Dès lors, la baisse considérable des taux suite à la crise financière de 2008 a surtout touché les Belges, selon une analyse effectuée par la Banque Centrale Européenne. En effet, ils sont les plus grands épargnants et ont donc 'perdu' le plus de revenus liés aux taux d'intérêt, surtout maintenant que ces taux sont nettement inférieurs à l'inflation. Selon le Bureau du Plan, nous pouvons supposer que le panier contenant les produits et services les plus achetés, ait augmenté de 1,8% cette année-ci. Par conséquent, le pouvoir d'achat des épargnes a été réduit. Et cela ne sera certainement pas compensé par le taux d'intérêt de 0,11% sur les livrets d'épargne.

Si les Belges souhaitent maintenir leur pouvoir d'achat, ils devront donc opter pour une autre approche en ce qui concerne leurs épargnes et commencer à investir davantage. En effet, l'objectif de base des investissements consiste encore toujours à protéger et - si possible - à augmenter le pouvoir d'achat. Bien que cela aille de pair avec des risques plus élevés, ceux-ci pourront être limités grâce à une bonne répartition des investissements.

Faites le bon choix

Néanmoins, si vous préférez encore toujours le compte d'épargne, vous pouvez opter pour les comptes avec le rendement le plus élevé.

Envisagez-vous également d'autres produits? Dans ce cas, Guide-epargne.be vous propose un aperçu des rendements des assurances épargne de la branche 21 avec un taux minimum garanti.

Si vous préférez souscrire à une assurance-investissement, vous pouvez opter pour un placement d'argent aux frais les plus bas.

Lisez également:


- Il est préférable de disposer sur votre compte d'épargne d'un montant correspondant au moins à six mois de salaire

- A partir de quel moment avez-vous intérêt à épargner pour votre pension?

- Trois tuyaux pour continuer à épargner


Source: Guide-epargne.be

rédaction Guide Epargne 14/11/17 - 08h00

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse!

Connectez-vous pour réagir!

Il nous faudrait encore quelques renseignements avant de vous laisser réagir.