Problèmes de moteur pour les A320neo d'Airbus

© ap.

Airbus et son fournisseur américain Pratt & Whitney ont annoncé qu'ils avaient identifié un nouveau problème sur les moteurs d'avions équipant les A320neo. Le problème ne toucherait qu'un nombre "limité" de moteurs. D'après l'avionneur européen, près d'un tiers des 113 appareils opérationnels sont équipés d'un ou de deux moteurs défectueux.

Mise au courant, l'agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a émis, comme de coutume, une directive de navigabilité d'urgence dans laquelle elle explique que "plusieurs arrêts moteur en vol ainsi que des interruptions de décollage ont été rapportés".

Elle souligne qu'une investigation est en cours pour déterminer l'origine exacte du problème tout en soulignant que si le problème n'était pas réglé, "cela pourrait conduire à l'arrêt des deux moteurs".

"Ce problème est isolé et limité"
Dans un communiqué, Airbus indique avoir informé les compagnies aériennes clientes affectées. "Ce problème est isolé et limité", a assuré Pratt & Whitney. "Nous avons identifié les moteurs potentiellement affectés et sommes entrés en contact avec les clients".

Au total, une trentaine de moteurs, un ou deux moteurs par avion, sont touchés, selon une source proche du dossier. Onze avions sont actuellement, d'après elle, cloués au sol le temps de changer les moteurs. Airbus a en outre dû reporter certaines livraisons d'A320neo. La compagnie aérienne indienne à bas coûts IndiGo a, quant à elle, fait état de trois vols lors desquels les moteurs se sont arrêtés.

D'après Pratt & Whitney, le problème est lié à un joint dans le moteur et touche les unités les plus récemment produites.

Le 'bestseller' des ventes d'Airbus
Les clients de l'A320neo peuvent choisir entre un moteur de Pratt & Whitney et un autre du consortium CFM, qui regroupe le français Safran et General Electric (GE). Au total, dix-huit compagnies volent avec cet appareil pour des vols court à moyen courrier.

L'A320neo, qui a été lancé il y a deux ans, est le 'bestseller' des ventes d'Airbus. Cette nouvelle constitue un nouveau coup dur pour l'avionneur alors que son patron Tom Enders s'était félicité récemment de ne plus avoir de retards dans ses livraisons.

A la Bourse de Paris, l'action d'Airbus perdait lundi midi 0,8%.

Par: rédaction 12/02/18 - 13h51