Le remboursement anticipé de votre crédit peut être une bonne idée

© Shutterstock.

Aujourd'hui, placer votre argent sur un livret d'épargne ou compte à terme ne rapporte presque plus rien. Ne vaut-il pas mieux rembourser par anticipation une partie de votre crédit? Ou ne vaut-il pas mieux le refinancer afin de réaliser un avantage ainsi (vu les taux bas actuels)?

Epargner versus rembourser

Actuellement, l'argent sur un livret d'épargne ne rapporte plus tellement. La plupart des comptes offrent le minimum légal: un taux de base de 0,01% et une prime de fidélité de 0,10%. Si, dans ce cas, vous ne touchez pas durant une année à un montant épargné de 10.000 euros, vous gagnerez 11 euros d'intérêts à la fin.

Le remboursement anticipé de votre crédit semble donc attrayant. Supposons que le taux s'élève à 2,15 pourcent. Dans ce cas, un remboursement de 10.000 euros vous permettra d'économiser 215 euros au niveau des intérêts, soit presque 20 fois le montant des intérêts que vous recevriez sur un livret d'épargne.

Pas de bénéfice pur

Malheureusement, ceci est une version trop positive de la réalité. Ceux qui remboursent par anticipation une partie du capital qu'ils ont emprunté - ce qui est toujours légal -, devront payer une amende. Cette 'indemnité de remploi' s'élève à trois mois d'intérêts. Sur un capital remboursé de 10.000 euros, il s'agit de 53,75 euros. Cela rend le remboursement anticipé déjà un peu moins attrayant, mais il est encore toujours intéressant. En outre, vous ne devrez payer cette indemnité de remploi qu'une seule fois et vous pourrez continuer à bénéficier de cette économie au niveau des intérêts.

Vous devez également tenir compte des implications fiscales. Pour un crédit conclu en 2014, vous bénéficierez durant les dix premières années d'un bonus logement de 3.040 euros. Si le montant de votre remboursement baisse jusqu'en dessous de ce montant, vous perdrez une partie de votre économie d'impôt. En ce qui concerne les anciens crédits, le bonus logement implique une économie d'impôt selon la tranche la plus élevée dans laquelle le crédit tombe et elle peut s'élever jusqu'à 50%.

L'alternative

Vous pouvez aussi tout simplement maintenir votre crédit au taux de 2,15%. Cela peut s'avérer utile si vous pouvez obtenir un rendement plus élevé en investissant vos épargnes d'une manière plus active. Si ce taux de 2,15% est un taux fixe, vous pourrez en outre bénéficier de ce tarif avantageux pendant toute la durée restante de votre crédit.

Et vous pouvez faire encore plus. Vous pouvez vérifier s'il n'est pas intéressant de refinancer votre crédit. A cet effet, vous devez contracter un nouveau crédit à un taux encore plus bas afin de rembourser votre ancien crédit avec cet argent. Pendant la durée restante, vous bénéficierez alors d'un taux encore plus bas pour votre crédit logement. Dans ce cas-ci, vous devrez également tenir compte de l'indemnité de remploi. A l'aide du module pratique sur Guide-epargne.be, vous pouvez vérifier si cette opération est intéressante.

Lisez également:

- Les assurances solde restant dû coûtent trop cher jusqu'à des milliers d'euros

- Le taux annuel effectif global sur les crédits logement peut être trompeur

- Votre crédit, que rapporte-t-il à votre banque?

Source: Guide-epargne.be

rédaction Guide Epargne 14/09/17 - 08h00

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse!

Connectez-vous pour réagir!

Il nous faudrait encore quelques renseignements avant de vous laisser réagir.