"Être gentil, on ne peut pas dire que ça me fasse bander"

© Top Chef.

Amusé par sa soudaine célébrité, Maximilien sait qu'elle ne va pas durer.

Dans un entretien avec le site 20 minutes, le jeune candidat belge qui a ravi les fans de Top Chef cette année a expliqué comment il vivait sa notoriété. "Dans deux mois, on ne parlera déjà plus de moi, mais ce n'est pas grave. Ça n'a pas changé ma vie. C'était très agréable, mais heureusement que je sais que je ne vais pas faire ma carrière là-dessus. J'en profite tant que c'est comme ça." Il ajoute: "Je profite des émissions qu'on me propose, des gens qui me reconnaissent dans la rue. C'est gai."

Interrogé sur ses projets, Maximilien Dienst se montre hésitant. "J'ai plein de projets dans ma tête. Faire un programme où on me voit cuisiner pour la bobonne à 17h, ça va vite me casser les couilles, ce n'est pas le genre de trucs qui m'excite. Être gentil, politiquement correct et dire que c'est comme ça qu'il faut cuire son riz, on ne peut pas dire que ça me fasse bander. Même si je l'ai fait et que je le fais encore de temps en temps." Et la finale de Top Chef (déjà diffusée sur M6), il l'a suivie? "Oui, pendant 10 minutes. Après, je me suis endormi, j'étais un peu fatigué."

Catherine Delvaux 21/04/17 - 13h42