Delphine Ernotte revient sur le jour où elle a licencié Pujadas: "Il s'est emporté"

© afp.

En mai dernier, le journaliste David Pujadas s'est vu congédié du journal de 20 heures de France 2; aujourd'hui, la présidente de France Télévisions a accepté de raconter comment s'est déroulé ce dernier entretien.

En mai dernier, c'était le choc pour France 2: après seize années de bons et loyaux services, David Pujadas se voyait évincé du journal de 20 heures de la chaîne: "Cette déci­sion n'est pas la mienne et elle ne nous a pas été expliquée", avait alors expliqué le journaliste.

Cette décision, c'est la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, qui l'avait prise; à l'époque, elle avait expliqué que ce licenciement répondait à la demande d'une "nouvelle incarnation", d'une envie d'"innovation". Et aujourd'hui, Delphine Ernotte a accepté de revenir, dans une interview accordée à Society - et dont le Quotidien a mis la main sur plusieurs extraits -, sur ce fameux jour où elle a annoncé à Pujadas qu'elle allait désormais se passer de ses services.

Si Pujadas avait laissé sous-entendre sur le plateau de Yann Barthès que ce dernier entretien n'avait pas été catastrophique, ce n'est pas ce que confie Delphine Ernotte. Selon elle, David Pujadas était "très choqué et furieux": "Il s'est emporté tout de suite", a-t-elle affirmé, ajoutant que le journaliste avait surtout été blessé dans son égo du fait d'être licencié par une femme.

Et si cette décision avait choqué de nombreuses personnes, elle n'a pour autant jamais été contestée. "Personne ne m'a demandé de le garder, de reve­nir sur ma déci­sion", a-t-elle assuré. Une révélation surprenante lorsque l'on sait que la rédaction avait tenu à rendre un bel hommage à Pujadas durant son dernier journal télévisé.

Par: rédaction 13/09/17 - 13h57