Thierry Marx (Top Chef): "Bien sûr qu'on a flirté avec la délinquance"

© photo news.

L'ancien jury de Top Chef n'a pas toujours été le talentueux cuisinier que l'on connaît aujourd'hui.

Thierry Marx, l'ancien membre du jury de Top Chef, n'a pas toujours été le talentueux cuisinier que l'on connaît aujourd'hui. Dans sa jeunesse, il a même été jusqu'à flirter avec la délinquance.

C'est en tout cas ce qu'il a confié dans une interview accordée à nos confrères de VSD. Habitant, à l'époque, dans la cité du Bois-l'Abbé, l'homme a reconnu avoir eu du mal à se tenir à carreau.

"Les gens n'avaient pas de boulot, restaient dans la cité et c'est comme ça qu'on a commencé à hanter les cages d'escalier", a-t-il expliqué. "On n'en bougeait pas. Bien sûr qu'on a flirté avec la délinquance. On aurait d'ailleurs tous pu basculer dans les grosses conneries, la toxicomanie. On a eu la chance de se limiter aux vols de mobylettes, de bagnoles, à la baston. À marquer notre territoire. Les caves étaient marquées, mais pas trop encore. C'était violent entre les Gitans et les gens des cités. Souvent le vendredi soir, on se retrouvait aux Halles pour se foutre sur la gueule, pour faire chier tout le monde".

Mais c'est grâce au jiu-jitsu que le jeune homme se remettra sur le droit chemin, un sport de combat qui lui a permis de s'accomplir personnellement. Il finira par devenir le célèbre chef du Mandarin Oriental que l'on connaît aujourd'hui.

© photo news.

Par: rédaction 12/10/17 - 10h55