La série Netflix "la plus addictive et originale depuis longtemps"

© Netflix.

"Je m'appelle James, j'ai 17 ans et je suis presque sûr d'être un psychopathe." La série proposée sur Netflix depuis le 5 janvier donne le ton dès les premières secondes. The End of the F***ing World est une comédie complètement déjantée qui manie l'humour noir avec brio, sans en faire trop. Sa (courte) saison 1 se regarde sans modération!

Alyssa et James ne sont pas des adolescents comme les autres. Lui ne ressent aucun sentiment - pas même lorsqu'il trempe sa main dans une friteuse - et rêve de tuer quelqu'un. Elle est une ado rebelle, grossière et instable, prête à toutes les combines pour arriver à ses fins. Ensemble, ils ont choisi de quitter leur vie chaotique pour vivre la grande aventure à travers l'Angleterre. Mais évidemment, les choses ne vont pas du tout tourner comme ils l'imaginaient.

Alex Lawther (vu dans "Black Mirror") et Jessica Barden (aperçue dans "The Lobster"), les deux acteurs principaux, sont parfaits. Ils sont pathétiques, énervants, drôles, mais touchants. Ils nous embarquent avec eux dans ce road trip pas comme les autres où ils vont faire des rencontres très louches et enchaîner les galères. Ce qui va, irrémédiablement, remettre en cause leur insouciance et leurs convictions.

Reed Hastings, le CEO de Netflix, en est déjà complètement fan. "La série la plus addictive et la plus originale depuis longtemps. Vraiment très bon!", s'est-il exclamé sur Facebook.

Netflix a déjà tenté de s'aventurer dans la comédie sans toujours y parvenir, malgré quelques belles réussites comme Master of None. Dans The End of the F***ing World, la plateforme repousse les limites en surfant sur un humour noir décapant sans tomber dans la caricature. Adaptée d'un roman graphique de Charles S. Forman et co-produite avec la chaîne E4 - où elle a été diffusée l'automne dernier -, la série se présente aussi sous un format de 20 minutes de plus en plus rare. Du coup, les huit épisodes de la première saison se regardent très rapidement. Presque trop. A quand la saison 2?

par Julien Collignon 13/01/18 - 10h00