"Marc Wilmots? J'ai perdu mon meilleur ami"

© belga.

Marc Wilmots et Vital Borkelmans, c'était plus qu'une relation professionnelle. Durant leur collaboration à la tête des Diables Rouges, les deux hommes ont noué des liens très forts, qui ont dépassé le cadre du football. Mais aujourd'hui, il ne reste plus grand chose de cette amitié, au grand regret de l'ancien adjoint de notre équipe nationale.

Après le départ de Marc Wilmots de l'Union Belge après le fiasco de l'Euro 2016, Vital Borkelmans n'a plus été très souvent en contact avec l'ex-sélectionneur. Quand ce dernier a été nommé à la tête de la Côte d'Ivoire, il espérait pouvoir intégrer son staff. En vain.

"Nous nous considérions comme des frères", explique Borkelmans dans Het Nieuwsblad. "Nous avions une relation exceptionnelle. Nous avons effectué un boulot qui va profiter au football belge pendant des années. J'étais prêt à l'aider nuit et jour. J'étais toujours positif et je croyais en lui. Je trouve ça donc particulièrement douloureux que ça se termine ainsi. Depuis son départ en Côte d'Ivoire, je n'ai plus entendu parler de lui. Même pas un message pour mon anniversaire. Alors que nous avions passé d'excellentes vacances à Venise avec nos femmes. Sa femme est géniale, ses enfants aussi. Je ne peux pas l'expliquer. Je suis perplexe d'avoir perdu mon meilleur ami. Il l'était devenu ces quatre dernières années. Malgré ça, je refuse de dire un mot négatif à son sujet."

Même si ça s'est mal terminé, Borkelmans ne désespère pas de renouer un jour le contact avec Wilmots. Il retient aussi les bons moments passés avec l'équipe nationale, dont la qualification pour le Brésil. "C'était le fruit de notre travail et de personne d'autre", ajoute-t-il. "Personne ne peut nous enlever d'avoir remis la Belgique et les Diables Rouges sur la carte du football international."

© photo news.
© photo news.
© belga.

Par: rédaction 6/11/17 - 12h20