Hébron à l'Unesco: une "décision délirante"

© afp.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a qualifié vendredi de "délirante" la décision de l'Unesco de déclarer la vieille ville de Hébron, en Cisjordanie occupée, comme "zone protégée" du patrimoine mondial.

"Une autre décision délirante de l'Unesco. Cette fois-ci, ils ont estimé que le tombeau des Patriarches à Hébron est un site palestinien, ce qui veut dire non juif, et que c'est un site en danger", a déclaré M. Netanyahu dans une vidéo sur sa page Facebook.

"Pas un site juif? Qui est enterré là? Abraham, Isaac et Jacob. Sarah, Rebecca, et Léa. Nos pères et nos mères (bibliques)", a-t-il ajouté.

Patrimoine en péril
L'Unesco a également placé Hébron sur la liste du patrimoine en péril, une décision également dénoncée par M. Netanyahu. "Et le site est en danger? Il n'y a que dans les endroits où Israël est présent, comme Hébron, que la liberté de religion est garantie pour tous", a-t-il dit. "Donc nous continuerons à préserver le tombeau des Patriarches, la liberté de religion pour tous, et nous continuerons à préserver la vérité", a-t-il conclu.

Affrontements diplomatiques
Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco, réuni à Cracovie (Pologne), a inscrit vendredi la vieille ville d'Hébron sur cette liste en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle". Ce vote a été l'enjeu ces derniers jours d'acerbes affrontements diplomatiques entre Israéliens et Palestiniens.

Hébron, centre des tensions
Haut lieu de tensions, Hébron abrite une population de 200.000 Palestiniens et de quelque centaines de colons israéliens, retranchés dans une enclave protégée par des soldats près du lieu saint que les juifs désignent sous le nom de tombeau des Patriarches et les musulmans mosquée d'Ibrahim.

Par: rédaction 7/07/17 - 18h04