Cet Anderlecht-là est gravement malade

© belga.

Sans âme, sans fond de jeu, Anderlecht a subi sa sixième défaite de la saison à Ostende (2-0, Dendoncker csc, Milic). Dans la lignée de leur prestation médiocre contre Malines, les hommes de Vanhaezebrouck sont passés complètement à côté de leur sujet. Manque de rigueur, absence de marquage: les lacunes défensives sont une nouvelle fois apparues au grand jour. A noter: la soirée cauchemardesque de Leander Dendoncker, auteur d'un but contre son camp en début de match et exclu à 20 minutes de la fin pour une faute sur Zivkovic, qui filait seul vers le but. Auteurs d'une prestation sérieuse, les Côtiers se donnent un peu d'air dans le bas du classement (29 points). Le maintien semble désormais assuré.

Le match

Menés 2-0 après un quart d'heure de jeu, les Bruxellois ne pouvaient pas imaginer pire entame de match. Une tête plongeante dans ses propres filets de Dendoncker, suivi d'un cafouillage dans la petit rectangle ponctué par un but de Milic: le Sporting était déjà condamné à une course-poursuite. Offensivement en première mi-temps du côté anderlechtois? Rien ou presque, si ce n'est une frappe de Ganvoula. Après la pause, les Anderlechtois ont tenté de jouer de manière plus dominante, avec la montée de Teordorczyk notamment. Au grand désappointement de Hein VHB, le coup franc de Saief heurtait la barre et la tête de Teo le poteau. Quand rien ne va...

© photo news.

L'homme du match

Si les prestations de Bjelica, intransigeant au poste de back gauche, et Zivkovic, très remuant en attaque, méritent d'être soulignées, on retiendra avant tout la grosse performance collective des hommes de Custovic. Solidaires, combattifs, présents dans les duels, ils ont fait preuve d'une mentalité exemplaire. Ostende a fait un grand pas vers le maintien.

© photo news.

Le moment marquant

Aligné en défense centrale aux côtés de Spajic, Leander Dendoncker a vécu une soirée pourrie. Il y a d'abord eu ce but contre son camp inscrit de la tête après 7 minutes, puis en deuxième mi-temps cette exclusion (entièrement justifiée) après un accrochage sur Zivkovic, qui allait se présenter seul devant Sels. A l'instar de ses dernières prestations, le médian bruxellois a été nouvelle fois été méconnaissable. A-t-il déjà digéré son transfert avorté en Premier League? Hein Vanhaezebrouck avait demandé à ses cadres de prendre leurs responsabilités, il n'a pas vraiment été entendu.

© photo news.

Le tweet

En vacances à Dubaï en famille, Marc Coucke a suivi attentivement l'évolution des débats. Fidèle à lui-même, le futur patron d'Anderlecht a même tweeté depuis le Moyen Orient. "Le dessert à Dubaï vient d'être annulé: je dois économiser pour la double prime. Bon amusement à la Versluys Arena #kvoand 2-0", s'est-il amusé en voyant le score en faveur des Côtiers.

La déclaration

 
Il faut arrêter de chercher des excuses et montrer qu'on en a dans le pantalon
Dennis Appiah

Quel avenir pour Herman Van Holsbeeck?

L'arrivée imminente de Marc Coucke engendrera forcément des changements au niveau de l'organigramme anderlechtois. Quel rôle sera dévolu à Herman Van Holsbeeck, manager général et fidèle serviteur depuis plusieurs années? "Je me conformerai à la volonté des nouveaux dirigeants", avait-il déclaré lors du stage à La Manga. Selon nos collègues de Het Laatste Nieuws, c'est Luc Devroe, actuel directeur sportif du KV Ostende, qui devrait lui succéder, plus que probablement dès le 1er mars. Herman Van Holsbeeck, qui connaît tous les rouages du club, devrait toutefois rester à bord jusque cet été afin d'épauler son successeur, notamment pour les nombreux dossiers de transfert.

© belga.
© belga.
© belga.
© belga.
© belga.

Par Michaël Bouche 10/02/18 - 19h53