Les caprices et exigences de Guardiola à City

© photo news.

Le coach espagnol ne laisse rien (vraiment rien) au hasard.

City a écrasé la concurrence en Premier League, cette saison. Les Citizens présentent l'attaque la plus prolifique (93 buts), la défense la moins perméable (25) et n'ont connu que deux fois la défaite en 33 matches de championnat.

Un nouveau triomphe pour Pep Guardiola, sacré champion pour la première fois en Angleterre. La clé du succès? Le souci du détail, notamment. Le coach catalan ne s'occupe pas seulement de ce qui se passe sur le terrain. En coulisse, il impose aussi certaines règles.

À son arrivée, la configuration du vestiaire a été revue pour favoriser la communication entre les joueurs.  Afin d'éviter qu'ils ne soient toujours scotchés à leur smartphone, le wi-fi est indisponible dans certaines zones des installations du club. Toujours dans le but d'optimaliser les échanges, l'anglais a été imposé comme langue véhiculaire au sein du groupe. Une manière notamment d'éviter la formation de clans, avance le Daily Mail.

Le tunnel menant au terrain a aussi connu un sérieux lifting et des fenêtres ont été aménagées afin d'accroître la proximité avec les fans. La pelouse doit être tondue idéalement à 19 millimètres et ne doit pas excéder 23 millimètres.

© epa.
© getty.

Par: rédaction 16/04/18 - 15h53