L'ours des cavernes a été tué par le changement climatique

© Pixabay.

En Italie, les restes d'un ours viennent d'être découverts. Il a vécu il y a 24.000 ans.

L'ours des cavernes était un géant de deux mètres de haut à quatre pattes et de 3,5 mètres en position debout. Il n'était pas dangereux pour les humains car il avait un régime végétalien, ce qui ne l'a pas aidé pour s'adapter et résister aux changements climatiques. Ce géant s'est éteint au plus fort de la dernière période glaciaire, il y a environ 24.000 ans. Le dernier spécimen a été trouvé en Italie. Un groupe de chercheurs européens a tenté de reconstituer son histoire.  

Les ossements de l'ours des cavernes ont été trouvés dans des grottes de la région de Vicenza. Cette région du Nord-Est de l'Italie est déjà connue pour avoir abrité des chasseurs Sapiens durant la dernière période glaciaire.  

"Jusqu'à présent, personne n'avait étudié ces os car on ne pensait pas que les hommes pouvaient chasser l'ours", explique l'un des auteurs de la recherche, Marco Peresani, de l'Université de Ferrara. Mais des traces de lances ont été trouvées et grâce au carbone 14, une date a pu être associée à ces ossements.  

"Nous avons vu que ces os sont plus récents que ceux trouvés dans d'autres endroits en Europe", poursuit Monsieur Peresani. Cela signifie que l'ours des cavernes italien était l'un des derniers survivants, un véritable highlander. "Il était très gros, plus ou moins comme le Grizzly américain. Mais c'était une autre espèce, plus semblable à l'ours brun et au Marsican, plus présents par chez nous", ajoute le paléontologue. Il se nourrissait d'herbes et de pousses et "il était probablement chassé par l'homme pendant son hibernation à la fin de l'hiver".  

Pourquoi les ours vivant en Italie ont-ils été les derniers à résister? Rien n'est encore sûr. Des études génétiques ont montré que la population d'ours des cavernes a été décimée il y a environ 50.000 ans. Cela coïncide avec le remplacement des hommes de Neandertal par les humains modernes. "Ils étaient déjà éteints au nord des Alpes. Mais en Italie, il restait des ressources et donc l'ours des cavernes a pu résister plus longtemps", conclut Peresani. D'après les chercheurs, sa disparition est due à la chasse par l'homme, le manque d'adaptation et le changement climatique.

L'ours des cavernes était très gros, plus ou moins comme le Grizzly américain © http://prehistoric-wildlife.com/.

Jeanne Poma. 14/04/18 - 09h02