Des douches anti-SDF à la Porte d'Anderlecht?

© photo news.

Deux associations ont mené dimanche une action ludique pour dénoncer le système d'arrosage automatique des plantes installé en juin par la Ville de Bruxelles à l'entrée du Musée des égouts à la Porte d'Anderlecht, vu par certains comme des "douches anti-SDF" visant à déloger des familles roms qui s'abritent régulièrement sous le pavillon, un objectif que la Ville dément. Au-delà de réclamer la mise hors service du dispositif, qui se déclenche étonnamment au moyen d'un détecteur de mouvement, le CRI (Collectif de réappropriation intégrale) dénonce une généralisation de la stigmatisation de la pauvreté, qu'on ne veut pas voir.

"Nous essayons d'améliorer l'aspect extérieur de cette entrée et de cette sortie de musée. Nous avons installé des bacs à fleurs et le 'sprinklage', donc l'eau qui dégouline, c'est évidemment pour arroser les bacs à fleurs, il a été installé par les espaces verts, et pas du tout dans une vision de chasser les familles sans-abri", a clarifié la semaine passée suite aux premières critiques l'échevine de la Propreté publique Karine Lalieux (PS), au micro de la chaîne BX1, qui a cependant constaté que les familles s'étaient déplacées un peu plus loin.

L'échevine a par ailleurs renvoyé vers la Région, rappelant la demande d'ouverture de nouveaux centres pour les familles.

Par: rédaction 17/07/17 - 10h35