Le rappeur Benlabel arrêté après les émeutes à Bruxelles

© photo news.

Dans le cadre de l'enquête concernant les émeutes survenues samedi soir dans le centre de Bruxelles, la police a interpellé un individu de 32 ans qui aurait incité à l'émeute sur Facebook. Il s'agit d'un rappeur dont le nom d'artiste est Benlabel, indique le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information parue sur le site de la Dernière Heure. Dès vendredi, le suspect aurait posté un messages sur Facebook incitant "à tout cramer à Lemonnier après le match Côte-d'Ivoire / Maroc", ce qui laisse à penser que les émeutes étaient planifiées.

Le suspect a été privé de sa liberté, mis à la disposition des autorités judiciaires et entendu. Après son audition, le procureur du roi a décidé de lui remettre une citation à comparaître à l'audience correctionnelle du 5 janvier 2018. L'homme, soupçonné en tant qu'auteur ou co-auteur de menaces écrites et d'utilisation de moyens de communication électronique pour commettre des dommages, nie les faits qui lui sont reprochés.

L'enquête visant à identifier les auteurs d'infractions commises samedi dernier, est toujours en cours.

© Capture d'écran Facebook.

Philippe Close et le chef de corps ont rencontré les syndicats
Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles, Philippe Close, et le chef de corps de la zone de police de Bruxelles-Ixelles, Michel Goovaerts, ont rencontré mardi les représentants syndicaux des policiers pour faire le point de la situation après les échauffourées qui se sont produites samedi soir, dans le centre de la capitale.

Selon le cabinet du bourgmestre, l'objectif de cette réunion était de faire le point pour assurer le bon déroulement des procédures et d'analyser les points à améliorer.

Philippe Close et Michel Goovaerts ont souligné que la priorité du moment portait sur l'arrestation des fauteurs de trouble.

Par ailleurs, le bourgmestre et le chef de corps ont fait part de leur pensée pour les policiers blessés lors de l'intervention.

Vingt-deux agents avaient été blessés. Selon le cabinet du bourgmestre, l'ensemble de ceux qui ont été hospitalisés ont pu rentrer chez eux.

Par: rédaction 14/11/17 - 17h15