Vanhaezebrouck siffle la fin de la récréation à Anderlecht

© photo news.

L'ex-entraîneur de Gand a profité de la trêve internationale pour travailler la condition physique, largement insuffisante.

Les derniers jours, les cardios ont tourné à plein régime au Parc Astrid. Selon Het Laatste Nieuws, le nouveau coach d'Anderlecht est tombé des nues en voyant les résultats des tests physiques. Bon nombre de joueurs étaient dans le rouge, au grand énervement du staff médical, qui avait déjà tiré la sonnette d'alarme sous René Weiler. Il faut ajouter à ce retard conditionnel un taux de masse grasse trop élevé.

Courir et encore courir
Vanhaezebrouck a décidé de serrer la vis et remédier à ce problème physique. Son remède est simple: courir et encore courir. Ces derniers jours, les non-internationaux ont avalé des kilomètres. Fini les journées qui se terminent à 13h pour retrouver femme et enfants. "La charge de travail a doublé en comparaison avec ses prédécesseurs", affirme une source interne.

Bref, Vahaezebrouck a décidé d'utiliser la méthode dure, comme il l'a fait durant toute sa carrière. A Gand, certains se souviennent encore de ses sessions de jogging sur la plage avant le lever du soleil, sans avoir déjeuné, suivies d'un entraînement de deux heures.

Peu de temps pour imprimer sa griffe
Le seul problème pour le nouveau mentor d'Anderlecht, c'est l'accumulation de matchs les prochaines semaines. Le Sporting est encore actif sur trois fronts (championnat, coupe, Ligue des champions) et imposer un rythme d'entraînement draconien à ce moment de la saison n'est pas sans risque.

Autre préoccupation pour Hein VHB: plusieurs internationaux doivent honorer leur obligations internationales. Du coup, il se retrouve privé de cadres comme Dendoncker, Chipicu, Teodorczyk ou Kara pour préparer le match de vendredi contre Malines. Il n'aura finalement que mercredi et jeudi pour préparer ce premier match avec la totalité (ou presque) de son effectif.

© photo news.
© photo news.

Par Michaël Bouche 10/10/17 - 09h01