Vanhaezebrouck: "Le jeu de René Weiler était comme celui de Mourinho"

© photo news.

Opération séduction pour Hein Vanhaezebrouck qui a rencontré les fans anderlechtois avant même d'avoir dirigé le moindre match en tant que T1 sur le banc bruxellois . Le nouveau coach du Sporting veut entrenir des relations saines avec la presse et son public. Un objectif loin d'être poursuivi par son prédécesseur au Parc Astrid.

Le moins que l'on puisse écrire, c'est que Hein Vanhaezebrouck n'a pas décidé d'emprunter les lignes tracées par René Weiler. Depuis son arrivée, l'ex-Gantois a déjà effecuté de grands changements du côté de Saint-Guidon. 

Le rythme de travail a pris une allure bien différente depuis la nomination de Vanhaezebrouck. Si les séances d'entrainement étaient assez courtes sous Weiler, 1h30 au maximum, elles peuvent dépasser les deux heures désormais. Deux rendez-vous sont parfois planifiés sur la journée et les jours de congé sont également plus rares, notamment lors de la trêve internationale. L'aspect tactique est aussi davantage développé. 

"Fan d'Anderlecht"
Le changement n'est pas seulement observable sur le terrain. En dehors, l'ancien coach de Courtrai a aussi imposé sa griffe. Mercredi soir, il a rencontré des représentants des clubs de supporters anderlechtois. Désireux de soigner la communication avec la presse et son public, Hein Vanhaezebrouck a échangé avec les fans bruxellois. Il a notamment promis un jeu offensif et attractif.

"Le jeu de René Weiler était comme celui de Mourinho : il était basé sur la réaction. Moi, je veux le ballon. Les adversaires doivent à nouveau avoir peur de venir au Parc Astrid", a-t-il avancé devant une assistance conquise, des propos rapportés par la Dernière Heure. Avant de répéter son amour pour le Sporting. "Jamais, je n'ai mis une écharpe de Bruges. J'étais fan d'Anderlecht."

© photo news.
© photo news.
© photo news.
© photo news.

Par: rédaction 12/10/17 - 09h36