Fin de match incroyable, le Standard continue de planer

© belga.

Le Standard s'est fait très peur, mais poursuit sa "période de rêve" entamée lors du Clasico. Moins séduisants, les Rouches ont fait preuve de caractère pour décrocher un succès précieux alors qu'ils étaient encore menés 2-3 à la 87e minute face à Mouscron (4-3). Tout réussit au Standard pour le moment... malgré une défense trop friable.

Le match

Le Standard était encore mené 2-3 à la 87e minute face à Mouscron et on ne va pas vous mentir, on était prêt à titrer "Retour sur terre, la mission top 6 se complique". Trois minutes plus tard, le constat était diamétralement opposé. Plus que trois points supplémentaires, le Standard a renforcé un capital psychologique qui pourrait (devrait) s'avérer décisif dans la dernière ligne droite de la phase classique. Avec ce qu'il a démontré footbalistiquement face à Anderlecht, Bruges et Lokeren et son tour de force mental face à Mouscron, on voit mal comment le club liégeois pourrait ne pas accrocher un ticket pour les PO1.

Il y a quelques semaines d'ici, le Standard ne serait jamais revenu dans pareilles circonstances, c'est une certitude. Tout tourne pour les Rouches en ce moment, mais ce n'est visiblement pas la chance qui est responsable. Quelque chose semble avoir changé dans ce groupe.

© photo news.
© belga.
© belga.
© belga.

L'homme du match

Mehdi Carcela
Carcela is back. Réserviste et auteur d'un assist le week-end dernier à Lokeren, Mehdi Carcela a déjà passé un cap avec un statut de titulaire (au détriment de Mpoku) et un but très important. Difficile de faire mieux pour un retour à la maison. Le Marocain semble déjà avoir pris une place prépondérante dans l'animation offensive liégeoise. La majorité des mouvements offensifs ont transité par ses pieds.

© belga.

Le fait marquant

On aurait pu pointer le but libérateur de Cop à la 89e minute qui a vraiment fait basculer le match (et la fin de saison du Standard?). On a opté pour l'exlcusion de Luyindama (à 2-2). Parce que la remontée des Liégeois n'en est que plus belle et parce que le Congolais sera suspendu pour le match au sommet face à Charleroi dimanche prochain.

© photo news.

La statistique

9
En 2018, le Standard a disputé quatre rencontres toutes compétitions confondues à domicile et pris... 9 buts à Sclessin. C'est évidemment beaucoup trop, mais les hommes de Sa Pinto n'ont pas concédé une seule défaite lors de ces quatre matches (trois victoires, un nul).

© photo news.

Le tweet

La question

Que peut ambitionner ce Standard-là?
Le Standard est en finale de la Coupe de Belgique. Il y a deux ans, la victoire au stade Roi Baudoin était venue "compenser" un échec cuisant en championnat et une présence en PO2. Un scénario identique cette année?

Ou un éventuel trophée à ajouter à une place en PO1 et éventuellement à un peu plus? On ne fait évidemment pas allusion au titre (le Standard a 23 points de retard sur Bruges, même divisé par deux, cela fait trop), mais  une place dans le top 3, pourquoi pas?

Il faudra évidemment maintenir cet état de forme et surtout encaisser moins de buts. Mais le Sporting d'Anderlecht n'est "plus qu'à" dix points. Un écart qui sera réduit de moitié à la fin de la  phase classique... Avant de rêver, le Standard doit déjà intégrer le top 6, ce qui n'est toujours pas le cas actuellement.

© photo news.
© belga.
© belga.
© belga.
© belga.
© belga.
© photo news.

7sur7.be Sport

7sur7.be Sport. 67 likes. Media/News Company

Par: rédaction 11/02/18 - 19h51