Des informations "contradictoires" sur la mort du chef de l'EI

© afp.

Le Kremlin dispose d'informations "contradictoires" sur la mort du chef de l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, annoncée comme probable par l'armée russe en juin et de nouveau la semaine dernière par une ONG syrienne.

"L'information qui nous arrive est contradictoire et est en train d'être vérifiée par nos agences de renseignement", a indiqué aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. "Nous n'avons pas d'information sûre", a-t-il ajouté.

La mort du chef de l'EI a été annoncée la semaine dernière par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), au lendemain de la proclamation par l'Irak de sa victoire à Mossoul face à l'organisation djihadiste. L'ONG, qui dispose d'un large réseau de sources en Syrie, a toutefois dit ignorer le lieu, la date ou les circonstances de sa mort supposée.

"Forte probablité" pour la Russie, les USA ne se prononcent pas
L'armée russe avait également annoncé le 22 juin avoir "selon une forte probabilité" tué Abou Bakr al-Baghdadi lors d'une frappe aérienne fin mai près de la ville de Raqa (nord) en Syrie, une information qui n'avait été confirmée par aucune autre source.

Les Etats-Unis ont pour leur part indiqué ne pouvoir ni confirmer, ni démentir la mort du chef de l'EI.

Par: rédaction 17/07/17 - 14h22