Le mystérieux "ami" qui a trahi Mohamed Abrini

© afp.

L'arrestation de Mohamed Abrini, suspecté d'être l'homme au chapeau de l'attentat à l'aéroport de Zaventem le 22 mars, a pu être provoquée grâce à l'apport d'un mystérieux ami, informateur de la police fédérale, selon des informations obtenues par La Dernière Heure et publiées lundi.

L'homme au chapeau a été interpellé peu de temps après avoir reçu de l'argent en liquide d'un mystérieux camarade.

Cet homme a été entendu par la police, peu après les faits. Il a été laissé libre, sans suite, après une courte audition. Il aurait pu être, comme d'autres, poursuivi dans le cadre d'une aide - financière, ici - apportée à un groupe terroriste.

Une source très proche de l'enquête confirme que la police a eu recours à un informateur. Elle précise que celui-ci a été placé sous protection policière, au moins pendant un temps, après les faits. Elle n'indique pas si l'homme a été rémunéré.

Le parquet fédéral et l'avocat de M. Abrini, sollicités par le quotidien, n'ont pas souhaité commenter.

Par: rédaction 20/03/17 - 06h09