Brahim Tabich, inculpé dans le dossier des attentats du 22 mars, a été libéré

© belga.

Brahim Tabich, inculpé dans le cadre du dossier sur les attentats de Bruxelles, a été libéré mardi sous conditions de main levée de la juge d'instruction, a appris jeudi l'agence Belga à bonne source. Le suspect reste inculpé de terrorisme pour avoir vendu de l'acide sulfurique à l'un des trois kamikazes des attentats de Bruxelles.

Brahim Tabich, un homme de 39 ans, a été remis en liberté mardi selon des conditions très strictes. Contactée, l'avocate de l'inculpé, Me Aurélie Jonkers, a confirmé l'information.

"Bon commerçant"
Brahim Tabich était sous mandat d'arrêt depuis le 10 octobre dernier. Il avait été interpellé dans le cadre de l'enquête sur les attentats terroristes du 22 mars 2016. Il est soupçonné d'avoir vendu de l'acide à l'un des trois kamikazes.

Gérant d'un magasin de bricolage à Bruxelles, il aurait vendu à Ibrahim El Bakraoui de l'acide sulfurique, produit utilisé pour confectionner les explosifs. Brahim Tabich a jusqu'ici affirmé qu'il n'était pas au courant des projets terroristes d'Ibrahim El Bakraoui et qu'il avait vendu ce produit en "bon commerçant".

Filière d'Al Qaida
Brahim Tabich est le frère d'Ali Tabich, condamné en 2016 en tant que dirigeant d'une filière terroriste de la Belgique vers l'Irak et l'Afghanistan. Le 22 mars 2016, Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui s'étaient fait exploser à l'aéroport de Zaventem. Khalid El Bakraoui, frère d'Ibrahim, avait, lui, déclenché sa charge explosive une heure plus tard dans la station de métro Maelbeek à Bruxelles. Ces attaques ont fait au total 32 morts et des centaines de blessés.

Par: rédaction 7/12/17 - 14h17

Votre avis nous intéresse!

Votre avis nous intéresse!

Connectez-vous pour réagir!

Il nous faudrait encore quelques renseignements avant de vous laisser réagir.