Nigel Farage ne se présentera pas aux élections législatives

© ap.

Nigel Farage, ancien leader du parti europhobe Ukip et grand architecte du Brexit, a annoncé jeudi qu'il n'allait pas se présenter aux prochaines élections législatives anticipées du 8 juin au Royaume-Uni.

Le ténor eurosceptique, 53 ans, a expliqué lors de son show politique quotidien à la radio LBC qu'il préférait défendre le Brexit à Strasbourg en sa qualité de député européen plutôt qu'au Parlement de Westminster où il n'a jamais siégé.

Ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé puisque le co-fondateur de l'Ukip s'est présenté à sept reprises aux législatives au Royaume-Uni, sans jamais être élu.

"Maximum de pression sur le Parlement européen"
"Je veux exercer le maximum de pression sur le Parlement européen (...) c'est pourquoi je ne vais pas me présenter à ces élections législatives", a-t-il déclaré au micro de la radio LBC.

Soutien du président américain Donald Trump, il a été le leader charismatique de l'Ukip jusqu'en juillet dernier, quelques jours après le référendum du 23 juin lors duquel 52% des Britanniques se sont prononcés en faveur d'un Brexit. Depuis, le parti, privé de sa raison d'être avec la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, est miné par les divisions, ce qui a même obligé Farage à revenir brièvement à sa tête en tant que dirigeant par intérim.

Par: rédaction 20/04/17 - 20h54