"La balle est totalement dans le camp" des Britanniques

© afp.

La Commission européenne a estimé lundi que "la balle" était "totalement dans le camp du Royaume-Uni" pour permettre aux négociations du Brexit d'entrer dans une seconde phase incluant des discussions sur les relations commerciales entre l'UE et Londres après le divorce.

"Ce n'est pas exactement un jeu de balle", a déclaré le porte-parole de la Commission Margaritis Schinas, répondant à des propos de la Première ministre britannique Theresa May. Mais "la balle est totalement dans le camp du Royaume-Uni", a-t-il ajouté.

Nouveau round de négociations
Un cinquième round de négociations s'ouvre lundi pour organiser le divorce entre l'UE et le Royaume-Uni. Et selon la Première ministre britannique Theresa May, dont les difficultés internes inquiètent les Européens, la balle est désormais "dans le camp" de l'UE. Les équipes de négociateurs du Brexit se retrouvent lundi après-midi à Bruxelles au siège de la Commission européenne, à Bruxelles, pour lancer un cinquième round de négociations, qui s'achèvera jeudi.

Dernière session avant le Conseil européen
Il s'agit de la dernière session programmée avant le Conseil européen des 19 et 20 octobre. Ce sommet devait marquer une étape cruciale, avec la perspective pour les dirigeants européens d'y constater des "progrès" sur les conditions du divorce "suffisants" pour ouvrir des tractations sur les relations commerciales avec Londres après le Brexit, prévu fin mars 2019.

Règlement financier du divorce
Les Britanniques insistent pour ouvrir rapidement cette seconde étape. Mais les 27 pays restant dans l'UE exigent d'abord des progrès dans trois dossiers prioritaires, liés à la séparation: le règlement financier du divorce, le sort des expatriés et les conséquences du Brexit pour l'Irlande. "Il y a un séquençage clair des discussions", a dit lundi M. Schinas devant la presse. "Et il n'y a pour l'heure pas eu de solution pour la première phase des négociations, qui porte sur le règlement du divorce", a-t-il ajouté.

Par: rédaction 9/10/17 - 13h38