Le gouvernement réalise un premier "état des lieux" pour le budget 2018

© photo news.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a procédé mercredi à un "état de lieux" des recettes et besoins en vue de l'élaboration du budget 2018 de l'entité, dont l'épure est attendue d'ici la fin de ce mois.

Après une série de discussions bilatérales ces dernières semaines, le ministre du Budget André Flahaut a présenté mercredi aux ministres une note de synthèse pour lancer les négociations.

Malgré la crise politique de l'été entre PS et cdH, les partenaires ont convenu de poursuivre le financement de leur accord de majorité négocié en 2014, ainsi que de mobiliser les moyens supplémentaires promis pour la mise en oeuvre du Pacte pour un enseignement d'excellence.

Déjà initié lors du budget 2017, ce vaste plan de réforme de l'école francophone doit logiquement bénéficier de 70 millions d'euros supplémentaires l'an prochain.

Plusieurs ministres ont également formulé le souhait de bénéficier l'an prochain de budgets complémentaires pour rencontrer une série de demandes au profit des arts de la scène, de l'aide à la jeunesse, ou encore pour les accueillantes d'enfants notamment. "Mais les arbitrages doivent encore être réalisés", a confié le ministre Flahaut.

Selon lui, l'évolution des recettes de la Fédération pour l'année prochaine se profile sous un jour plutôt positif. Autre bonne nouvelle budgétaire: aucun dépassement de l'indice pivot n'est pour l'heure prévu.

Le gouvernement devrait normalement boucler son budget 2018 aux alentours du 27 septembre, traditionnelle fête de la Communauté française. Tous les budgets doivent pour rappel être soumis pour le 15 octobre au plus tard auprès de la Commission européenne.

Quant au déficit programmé l'an prochain en Fédération, il est trop tôt pour en avoir une idée précise, a assuré mercredi André Flahaut. Pour 2017, l'exécutif prévoit de terminer l'année avec un déficit de 220 millions.

Par: rédaction 13/09/17 - 18h25