Des citoyens manifestent "leur dégoût" face au scandale Publifin

Une quarantaine de personnes étaient rassemblées vendredi après-midi devant le siège du Parlement wallon à Namur en vue de dénoncer "leur dégoût" face au scandale Publifin. Le collectif à l'initiative du rassemblement est issu d'un profil Facebook créé le 26 décembre 2016 sous le nom de "Clarence Dubalai". Il a pour objectif de conscientiser la population à toute une série de dérives liées à l'argent public.

Les citoyens qui se sont mobilisés devant le Parlement sont originaires de toutes les classes politiques et revendiquent ensemble le remboursement à la population des sommes "indûment" perçues par les mandataires politiques ayant pris part aux comités de secteur Publifin pour un montant de 2,5 millions d'euros. La démission de Stéphane Moreau, d'André Gilles, d'Alain Mathot et consorts de leurs mandats publics et privés chez Publifin-Nethys, ainsi que leur inéligibilité à vie font également partie des revendications. "Ils doivent être écartés de toute gestion d'argent public", a indiqué "Clarence Dubalai".

Par ailleurs, le collectif demande également la possibilité pour les citoyens de participer à une commission d'enquête parlementaire et judiciaire ayant pour objectif d'initier une opération "Mains propres en Wallonie" et la retransmission de celle-ci à la télévision. La réduction du nombre d'intercommunales et la transparence dans la gestion de celles-ci, la publication d'un cadastre des mandats publics et des rémunérations, ainsi que la démission du gouvernement actuel de Wallonie sont aussi souhaitées.

Par: rédaction 17/02/17 - 16h34