La Flandre assure la promotion du catalan

© belga.

L'Office flamand du tourisme propose désormais le catalan sur son site officiel, aux côtés du "castillan". Un acte militant, moins subtil qu'il n'y paraît...

La Flandre et la Catalogne, compagnons de lutte, partagent de nombreux points communs et affichent une sympathie réciproque à l'égard de leurs revendications respectives. Ces deux nations "prisonnières" de leur État aspirent à plus de reconnaissance, d'émancipation et rêvent de voler de leurs propres ailes dans des limites frontalières enfin culturellement cohérentes. 

Contraint à l'exil, l'ex-président catalan Carles Puigdemont a rapidement trouvé refuge chez ses amis flamands, conscient d'y être en sécurité. Si le gouvernement belge la joue profil bas et évite soignement d'exacerber les tensions diplomatiques avec l'Espagne, la démarche s'apparente néanmoins à un acte militant: la protection de la cause catalane. 

Dernier détail en date, le site officiel de l'Office flamand du tourisme propose depuis peu le catalan, au même titre que le français, l'anglais, l'allemand, le russe, le japonais, le chinois, l'italien et... le "castillan", relate L'Écho dans un article consacré

Dénomination généralement utilisée en Amérique du Sud pour désigner la langue espagnole, le "castillan" se retrouve donc aux côtés du catalan et donc, chose rare, sur un même pied d'égalité. 

Madrid soupçonne les autorités flamandes de "prosélytisme" en faveur des indépendantistes. Pendant ce temps, en Wallonie, le site de l'office du tourisme se contente de l'espagnol mais distingue le néerlandais des Pays-Bas ("Nederland"), le néerlandais de Flandre ("België"), le français de France et le "français international"...

Par: rédaction 16/04/18 - 10h55