Coup de tonnerre: "Matt Damon et Russell Crowe ont aidé Harvey Weinstein"

© reuters.

Comment Harvey Weinstein a-t-il pu harceler des actrices et des employées de son entreprise pendant trois décennies sans être jamais inquiété? L'homme avait une fonction importante dans les coulisses du cinéma hollywoodien et était de ceux qu'il fallait avoir dans sa poche au risque de voir sa carrière stagner. Les médias américains sont certains d'une chose: de grandes stars étaient au courant des agissements de Weinstein et ont laissé faire.

Sharon Waxman, journaliste au New York Times en 2004, écrit sur The Wrap qu'on lui avait rapporté à de nombreuses reprises le comportement sexuellement dérangeant de Harvey Weinstein. "Ça s'est passé durant des festivals de films en Europe et au cours de plusieurs voyages d'affaires." Sharon raconte avoir mis le cap sur Rome pour rencontrer un homme à la position suspecte chez Miramax Italy.

"Selon de multiples sources, il n'avait aucune expérience dans le cinéma et son vrai job consistait à répondre aux besoins de Weinstein concernant les femmes, parmi d'autres choses." Fabrizio Lombardo organisait selon elle des soirées pour Harvey Weinstein avec des escorts russes.

Sharon a aussi rencontré une femme à Londres, qui avait été payée pour taire des relations sexuelles qu'elle avait eues avec Weinstein et dont elle n'avait jamais voulu. "Elle était terrifiée de parler à cause de la clause de non-divulgation de son arrangement mais nous avons la preuve d'un paiement."

"Pression intense" de Weinstein, de Matt Damon et Russell Crowe
Sharon n'a jamais réussi à publier son article. Elle évoque "une pression intense de Weinstein" et des coups de fils personnels de "Matt Damon et Russell Crowe" pour parler de Lombardo et lui inventer une fonction. Précisons que Harvey Weinstein a produit le film "Good Will Hunting" en 1997 qui a permis à Matt Damon et Ben Affleck de repartir avec l'Oscar du meilleur scénario. Il a également produit un show télévisé du même duo, "Project Greenlight". Matt Damon n'a pas encore réagi aux accusations.

"On m'a dit que Weinstein s'était rendu au siège du New York Times pour exprimer son mécontement" détaille encore Sharon. "Il était un grand annonceur du Times, et une personne puissante en général. Mais les faits étaient là et c'était le Times, n'est-ce pas?" L'article a finalement été publié sans aucune référence au comportement sexuel de Weinstein et s'est transformé en un papier dans la section "culture" au sujet de Miramax virant un exécutif italien. "Qui en a quelque chose à faire?", s'interroge Sharon aujourd'hui.

Meryl Streep, Julianne Moore, Susan Sarandon
Plusieurs grands noms d'Hollywood sont sortis du silence, des femmes pour la majorité, suite aux accusations portées contre Harvey Weinstein. C'est le cas de Meryl Streep. Judi Dench, 82 ans, s'est dite "horrifiée" et a offert "sa sympathie à celles qui ont souffert de ça". Elle jure qu'elle ne savait rien des agissements de celui qui a aidé sa carrière pendant les vingt dernières années. Julianne Moore a rappelé sur Twitter que les femmes n'avaient "rien à gagner" à balancer Harvey Weinstein. Elle les félicite pour leur "bravoure" et se dit aux côtés d'Ashley Judd et Rose McGowan. Susan Sarandon, Mark Ruffalo, Patricia Arquette font également partie de ceux qui soutiennent celles qui ont parlé.

© ap.
Harvey Weinstein © photo news.

Par: Deborah Laurent 9/10/17 - 22h00