"Il m'a violée. Je l'ai dit et répété. J'ai été ignorée": les têtes tombent à Hollywood

© getty.

Elle fut l'une des premières à parler mais elle n'était pas entrée dans les détails. On savait juste qu'il s'était "passé quelque chose" dans une chambre d'hôtel et qu'elle avait été "payée" pour ne jamais en parler. Visiblement énervée par le silence que lui a imposé Twitter, Rose McGowan a décidé de tout balancer.

En s'adressant à Jeff Bezos, le fondateur et PDG d'Amazon, l'actrice explique sur Twitter: "J'ai dit au responsable de votre studio (Roy Price, NdlR) qu'Harvey Weinstein m'avait violée. Je l'ai dit et répété. Il m'a dit que ça ne pouvait pas être prouvé. J'ai dit que j'étais la preuve. J'avais déjà vendu un scénario que j'avais écrit à votre studio, il était en développement."

"Quand j'ai appris que Weinstein comptait investir dans Amazon, j'ai supplié le chef du studio de prendre la bonne décision. J'ai été ignorée. L'accord était scellé. Amazon a gagné un Oscar dégueulasse. J'ai appelé mon avocat et je lui ai demandé de récupérer mon scénario mais avant qu'il ait pu faire quoique ce soit, Amazon m'a appelée pour me dire que mon show était mort." Le "sale Oscar" dont parle Rose McGowan serait celui remporté par Casey Affleck pour "Manchester by the Sea". Casey Affleck a également été accusé plusieurs fois de harcèlement sexuel. 

Rose McGowan demande à Jeff Bezos d'arrêter de "financer les violeurs, les pédophiles présumés et harceleurs sexuels. Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde. Levez-vous pour la vérité."

L'un des dirigeants d'Amazon suspendu
Quelques heures après la sortie de Rose McGowan, Roy Price a été suspendu. Mais Rose n'est pas la seule à avoir des choses à lui reprocher. La productrice exécutive du film "Man in the High Castle" d'Amazon avait déclaré jeudi soir que Price l'avait harcelé sexuellement en 2015. Alors qu'ils sortaient d'un restaurant et se mettaient en route pour le Comic-Con de San Diego, Roy Price a annoncé à Isa Hackett qu'elle allait adorer sa "b...". Une fois sur les lieux de la soirée, il lui a glissé les mots "sexe anal" alors qu'elle discutait avec d'autres gens. Elle avait signalé le harcèlement à l'époque mais les studios n'avaient pas estimé nécessaire de donner suite.

Suite au scandale Harvey Weinstein, Amazon a pris ses dispositions concernant Roy Price. "Nous prenons au sérieux les problèmes qui concernent la conduite de nos employés", a déclaré un porte-parole. Il est suspendu le temps de l'enquête à son sujet.

Par: Deborah Laurent 13/10/17 - 05h00