Céline Dion, Sylvie Vartan, Line Renaud: les réactions émues des proches de Johnny

© epa.

Johnny Hallyday était une référence. Sa disparition laisse des milliers de fans émus. Une page Facebook en hommage à "l'idole des jeunes" a été créée. Peu avant 7h mercredi, près de 60.000 tweets avaient été consacrés à Johnny Hallyday. Les stars disent elles aussi leur tristesse sur les réseaux sociaux.

Omar Sy, Céline Dion, Jean-Pierre Foucault, Patrick Bruel et on en passe, les stars expriment leur soutien à la famille du disparu et leur peine d'apprendre la disparition du taulier.

Polnareff "soulagé"
Sur BFM TV, Michel Polnareff s'est dit aussi triste que soulagé: "Je ressens une immense tristesse, mais en même temps je me sens à la fois triste et libéré car il souffrait énormément. Et on n'aime pas voir souffrir ceux qu'on aime. Il sera toujours avec nous" Et de confier: "Il a toujours été un héros. C'est quelqu'un qui nous a beaucoup inspirés, qui avait une force de caractère hors norme. Il était un grand exemple pour nous tous. J'ai les larmes aux yeux en le disant, mais, vraiment, on l'aime."

"J'ai filmé son dernier concert en solo à Vienne pour le film... J'étais là au début et à la fin. Je pense à sa famille, à Laeticia, qui l'a accompagné", déclare le réalisateur français Claude Lelouch, indique Le Parisien. "Johnny était un enfant toute sa vie... il a vécu 1.000 vies". 

Sylvie Vartan "le coeur brisé"
"Comme toute la France, mon coeur est brisé" déclare Sylvie Vartan, ex-épouse de Johnny et mère de son fils David. "J'ai perdu l'amour de ma jeunesse et rien ne pourra jamais le remplacer", déclare-t-elle.

Line Renaud a avoué que "Johnny, c'était comme un fils pour moi (...) Il s'est battu jusqu'au bout". "On avait l'impression qu'il était infaillible (...) Il a lancé une mode en France". "Il était beau comme un Dieu, il avait un charisme fou, avant de dire quoique ce soit, juste le fait qu'il entre dans ce studio, avec sa guitare à la main, ses cheveux blonds tous frisés, ses yeux bleus, son sourire, un tel charisme avant de dire un seul mot. Et puis après il s'est mis à chanter, il est venu avec cette mode, le rock'n'roll. (...) Ca ne s'éteindra jamais Johnny. Il n'y aura plus jamais un Johnny Hallyday".

"Un chagrin qui nous dépasse tous"
Amanda Sthers, co-auteur d'une biographie du chanteur ("Dans mes yeux") sur Europe 1: "C'est un chagrin qui nous dépasse tous, celui de perdre un symbole: Johnny c'est le marqueur d'une génération, il nous rappelle selon nos âges que nos parents sont mortels ou que nous sommes mortels, alors qu'il incarnait à mes yeux et pour beaucoup de gens la force, la survie, l'immortalité."

"C'est un monument national, c'est quelqu'un qui trimbalait malgré lui l'histoire d'un pays et des émotions très particulières, parce que c'était un être timide malgré ce qu'on peut imaginer".

Jean-Claude Camus était avec lui samedi 
Jean-Claude Camus, producteur historique de Johnny Hallyday, sur RTL: "Je suis dans un bain de tristesse, je viens de perdre plus de 35 ans de ma vie, j'ai eu la chance grâce à Laeticia de passer la soirée de samedi dernier avec lui. C'est une perte immense et c'est le patrimoine national qui s'en va mais c'est surtout l'ami, l'ami avec qui j'ai vécu de tellement bons moments".

Par: Deborah Laurent 6/12/17 - 06h38