Michel Drucker craque en direct

Les programmes télévisés ont été bouleversés suite à la disparition de Johnny Hallyday. Sur France 2, Michel Drucker présentait une émission spéciale sur celui qui, au fil des ans, était devenu son ami. S'il a tenu bon pendant les deux heures d'émission, Michel Drucker s'est effondré au moment de rendre le micro.

En larmes, il a eu une pensée pour Laeticia, Jade, Joy, David et Laura. La voix étranglée par le chagrin, il a déclaré: "Vous savez dans ma carrière, longue déjà, j'ai vu partir beaucoup de copains. Lui c'était spécial." "Tu aurais pu vivre encore un peu Johnny", a-t-il conclu, anéanti. "Je sais que nous nous reverrons un jour ou l'autre. Salut mon pote!"

Le "meilleur souvenir" de Johnny
Michel Drucker a 75 ans, Johnny en avait 74. Ils ont débuté leurs carrières ensemble et se connaissaient depuis 53 ans. Dans les colonnes du Parisien, Drucker se souvenait mercredi matin l'avoir déposé en hélicoptère au-dessus du Stade de France en 1998. "Il m'avait poursuivi pendant des mois et des mois, sachant que je pilotais, il m'appelait souvent la nuit. Après des mois de négociations, j'ai réussi à obtenir un hélico et l'assurance avait dit oui. On est parti d'Issy-les-Moulineaux, 7 minutes avant le début du concert. Il était très heureux, il avait le trac, mais il l'a fait. (...) On l'a descendu au bout d'un câble, j'étais copilote et je n'en menais pas large. C'était une arrivée unique, personne n'avait jamais fait ça. Ca restera, je le sais, parce qu'il me l'a tellement dit, son plus beau souvenir."

"Tout le monde savait qu'il allait perdre son combat"
Le présentateur décrit Johnny comme "quelqu'un de très courageux". "Dans le milieu du cyclisme, on dit être dur au mal, quelqu'un qui recule toujours les limites, ne montre rien, encaisse tout physiquement et psychologiquement. C'est ça, Johnny. Et il s'est battu jusqu'au bout. Il n'a jamais perdu sa voix et il y a encore peu, il enregistrait son dernier album." Comme tout le monde, Drucker a du mal à croire que Johnny a finalement renoncé à lutter. "Tout le monde savait que Johnny se battait contre une maladie et qu'il allait perdre ce combat et malgré cela, on est sous le choc. Malgré ça, on se disait quelque part, de façon irrationnelle, qu'il allait s'en sortir."

Par: Deborah Laurent 7/12/17 - 00h48