Laeticia est "écoeurée", l'existence d'un testament très différent révélée

© photo news.

La veuve de Johnny Hallyday, Laeticia, a exprimé lundi à l'AFP son "écoeurement de l'irruption médiatique autour de la succession de son époux", après la décision d'une des filles du chanteur, Laura Smet, de remettre en cause son testament.

Laura Smet et son demi-frère David Hallyday vont contester en justice le testament de leur père, qui confierait l'ensemble de ses biens et de ses droits d'artiste à Laeticia.

Cette dernière se dit pour autant "sereine" et déterminée à "faire respecter le travail et la mémoire de son mari", selon un communiqué transmis à l'AFP.

Un premier testament qui ne disait pas du tout la même chose
Selon le journal Le Parisien, Johnny Hallyday avait rédigé un premier testament à la fin des années 2000. "Un document qui tombait sous la loi française", selon les informations du quotidien. Il s'agissait alors d'un partage équitable: sa femme Laeticia recevait "un tiers de son patrimoine" et les deux autres tiers étaient partagés entre les enfants: David, Laura, Joy et Jade.

Le nouveau testament, celui qui déshérite totalement David et Laura, "révoque" le premier document. David et Laura ne comptent pas se laisser faire. Il y a quelques jours déjà, David avait pris ses distances avec l'album postume de son père, annonçant qu'il ne souhaitait pas y être associé. La guerre, qui menaçait dans le clan Hallyday depuis des années, a éclaté.

Une longue bataille juridique se profile
Une longue bataille juridique se profile. Si en droit français, on ne peut pas déshériter un de ses enfants, ce principe n'existe pas dans le droit californien. La Cour de cassation a rendu fin septembre un jugement dans deux affaires similaires, concernant les héritages du compositeur de films Maurice Jarre et de Michel Colombier, arrangeur de Serge Gainsbourg ou Madonna. La plus haute juridiction française a jugé que la loi française n'avait pas à s'imposer à la loi californienne, parce que Jarre et Colombier avaient construit leur vie en Californie depuis longtemps.

Dans la bataille judiciaire qui s'annonce, l'un des enjeux sera donc de déterminer si l'installation de Johnny Hallyday en Californie était "ancienne et durable". Le chanteur s'était installé dans le courant des années 2000 à Los Angeles, avec Laeticia et leurs filles Jade et Joy. Il était revenu en France suivre son traitement médical, avant de mourir le 6 décembre à son domicile de Marnes-la-Coquette, près de Paris.

© afp.
© afp.
© ap.
© afp.
© afp.
© afp.

Par: rédaction 12/02/18 - 19h40