La relation compliquée de Johnny avec sa fille

© photo news.

Le chanteur s'était confié dans le livre "Dans mes yeux", écrit avec Amanda Sthers et sorti en 2013.

"Laura, c'est un peu compliqué", expliquait Johnny Hallyday en 2008 au Parisien. Fille du chanteur et de Nathalie Baye, la jeune femme s'est lancée dans une carrière d'actrice comme sa mère. Pour son rôle dans "Les Corps impatients", elle a été nommée pour le César du meilleur espoir en 2004 puis joué dans une quinzaine de films. Mais son nom est aussi apparu dans la presse pour des motifs plus inquiétants. En 2010, Laura a été hospitalisée après avoir absorbé des médicaments et de l'alcool. En 2012, la police l'a arrêtée complètement nue dans les rues de Paris, sous l'emprise de l'alcool et de la drogue.

Relation oedipienne
"C'est un mystère pour lui. Johnny était plus présent pour Laura que pour David. Et pourtant, elle est dans une douleur permanente. Sa mère Nathalie Baye s'est toujours occupée d'elle. C'est une relation oedipienne. Sa mère lui ressemble physiquement, mais elle s'est créé une similitude de caractère avec son père. Elle a sans doute une envie forte de lui plaire", analysait Amanda Sthers dans une biographie sortie en 2013. "Elle a choisi un truc rock'n'roll pour qu'il l'aime. Alors que Johnny a juste envie qu'elle aille bien (...) Ce qui est très étrange, c'est que Johnny est confronté à quelqu'un qui est habité par les mêmes démons que lui mais il ignore comment la guérir."

Ma petite fille que j'adore
Inquiet pour sa fille, le chanteur confiait: "Elle va bien, puis elle va pas bien, moi j'essaye de faire ce que je peux mais ce n'est pas toujours facile. Quand elle est dans ces moments de déprime, elle me fait penser à moi quand j'avais 20 ans." Des propos tenus il y a dix ans. "Ma fille, quand elle sera sortie des excès de drogue et d'alcool, je pense qu'elle ira beau­coup mieux. Je sais qu'elle est en train de s'en sortir. Ça me donne beau­coup de soucis." Mais il précisait toujours: "C'est ma petite fille que j'adore."

Mensonges et disputes
Alors que Laura Smet conteste aujourd'hui le dernier testament de son père, qui donnerait l'ensemble de ses biens à Laeticia Hallyday, Johnny écrivait en 2013 à propos des deux femmes: "Laeti­cia s'est occu­pée de Laura comme d'une petite sœur. Elle a été présente et patiente." Laeticia et Laura n'ont que huit ans d'écart. "Laura a fait quelques mensonges qui ont beau­coup ébranlé la famille, mais elle a fini par réta­blir la vérité. Souvent, elle nous a montés les uns contre les autres mais quand, enfin, elle a été confron­tée à notre demande commune de réta­blir les choses, nous avons pu nous en sortir et l'ai­der aussi. Je pense qu'elle mentait à cause d'un mal-être." Il ajoutait: "Je suis très recon­nais­sant à ma femme d'avoir supporté ces disputes montées arti­fi­ciel­le­ment par Laura alors que ce n'était pas son enfant. C'était une preuve de grande bonté et d'in­tel­li­gence de sa part."

Ils se voyaient en cachette
Selon plusiers sources, le chanteur, qui s'est battu contre un cancer et vivait depuis 2013 à Los Angeles, voyait parfois sa fille Laura en cachette de Laeticia. "Tant de questions sans réponses. Toutes ces fois où on a dû se cacher pour se voir et s'appeler! Il m'est encore insupportable de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins?", se demande Laura Smet dans une lettre adressée à Johnny.

En couple avec le frère du docteur Delajoux
Depuis cinq ans, Laura, 34 ans, partage la vie d'un certain Raphaël, mais avant ça, elle a été en couple avec Frédéric Beigbeder et ensuite Julien Delajoux, le frère du docteur Stéphane Delajoux qui a opéré Johnny Hallyday en 2009 pour une hernie discale. Mais l'intervention s'est mal passée et le chanteur a passé plusieurs jours dans le coma. Début 2010, Laura Smet expliquait au JDD: "Depuis que mon père a été hospitalisé à Los Angeles, j'ai vu et entendu n'importe quoi. Alors qu'il n'était même pas réveillé, certains ont manqué de la plus élémentaire décence à son égard et à l'égard de sa famille. Je me suis tue et j'espère que je pourrai continuer à le faire, mais je me dois de faire une mise au point. Non, je ne suis pas écartelée. Mon père connaissait le docteur Stéphane Delajoux avant ma rencontre avec son frère Julien."

© photo news.
© ap.
© photo news.
© photo news.
© afp.
© epa.
© photo news.
© photo news.

Par Catherine Delvaux. 13/02/18 - 09h36