Paris et Londres réclament un accès au contenu chiffré sur internet

© anp.

La France et le Royaume-Uni, à l'initiative d'un plan d'action pour renforcer la lutte antiterroriste sur internet, réclament "une possibilité d'accès" au contenu crypté échangé par les terroristes, a détaillé mercredi le ministère français de l'Intérieur.

"Lorsque les technologies de chiffrement sont utilisées par des groupes criminels, voire terroristes, il doit exister une possibilité d'accès au contenu des communications et à leurs métadonnées", a affirmé le ministère dans un communiqué. "Il n'est pas question ici de 'portes dérobées' ou d'interdictions du chiffrement mais de permettre que les gouvernements et les entreprises développent des solutions conjointes sur ces questions", a-t-il ajouté.

Les djihadistes utilisent des logiciels de cryptage, notamment les messageries du type Telegram ou Whatsapp, pour échapper à la surveillance des autorités. Le procureur de Paris François Molins avait fait part des difficultés rencontrées par les enquêteurs pour exploiter les contenus chiffrés dans les affaires terroristes, alors que la France a été visée depuis 2015 par des attentats islamistes qui ont fait 239 morts.

La France et le Royaume-Uni "appellent à l'organisation prochaine d'une réunion des ministres de l'Intérieur du G7 pour élargir le soutien au plan d'action", selon le communiqué.

Par: rédaction 14/06/17 - 20h07