Une opération informatique a permis à la Belgique de résister à WannaCry

© epa.

Les autorités ont mené il y a quelques mois une opération secrète afin de réduire considérablement le nombre de serveurs vulnérables dans notre pays. Cette intervention a permis à la Belgique de mieux faire face à l'importante cyberattaque WannaCry, rapporte jeudi De Tijd.

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB), fondé en octobre 2014, a sollicité l'an dernier des multitudes de données auprès de la société de protection informatique Rapid7. Celle-ci avait effectué en juin 2016 une analyse mondiale des portails internet sur les serveurs des entreprises. La Belgique était l'un des plus mauvais élèves.

Le CCB en a avisé les entreprises vulnérables et il ressort aujourd'hui d'un nouveau rapport de Rapid7 que la manœuvre a permis à la Belgique de devenir l'une des nations les moins vulnérables en la matière (179e sur 183). Le nombre de serveurs vulnérables a baissé de 250.000 unités, ce qui peut être attribué à l'action du CCB, selon Rapid7.

Par: rédaction 15/06/17 - 09h04