L'invention qui va révolutionner internet et les télécommunications

© thinkstock.

Une prouesse réalisée par des scientifiques chinois -créer des photons qui se comportent comme des jumeaux et font exactement les mêmes choses même à très grande distance- pourrait révolutionner les télécommunications et rendre internet invulnérable face aux hackers.

Cette technique a été décrite jeudi dans la revue Science. Elle est basée sur le phénomène de l'enchevêtrement quantique, que l'on observe lorsque deux particules sont corrélées et possèdent des liens qui font que tout changement dans l'une entraîne un changement dans l'autre, quelle que soit la distance qui les sépare.

Expérience
L'expérience a été réalisée par une équipe de l'Université de Hefei dirigée par le professeur Jian-Wei Pan. Un laser à bord d'un satellite en orbite à 480 km au-dessus de la Terre a généré des photons enchevêtrés qui ont ensuite été envoyés vers deux stations terrestres situées à 1.200 km l'une de l'autre, sans que le lien entre les deux photons soit rompu à l'arrivée. Cette distance est dix fois supérieure au précédent record d'enchevêtrement. C'est aussi la première fois que des photons enchevêtrés sont générés dans l'espace. Les deux stations sont situées en altitude, au Tibet, ce qui a permis de réduire la quantité d'air que les fragiles photons ont dû traverser pour arriver à destination.

"Exploit majeur"
"Il s'agit d'un exploit énorme, majeur", a jugé dans Science le physicien Thomas Jennewein, de l'université canadienne de Waterloo. "Ils sont partis d'une idée ambitieuse et ils ont réussi à la mettre en oeuvre". Les particules enchevêtrées pourraient permettre, à l'avenir, de créer un système de communications capable de véhiculer des messages sécurisés sans avoir recours aux câbles, aux signaux ou aux codes: chaque action d'un des photons jumeaux étant systématiquement détectée par l'autre, un message transmis par ce procédé ne pourrait pas être intercepté par des pirates. Ce phénomène de physique quantique pourrait aussi être utilisé pour concevoir des ordinateurs ultra-rapides.

Station spatiale internationale
Les Américains et les Européens envisagent eux aussi d'envoyer des équipements basés sur la physique quantique dans la Station spatiale internationale (ISS) pour étudier, notamment, si les changements de champs de gravitation ont une influence sur le phénomène d'enchevêtrement.

Par: rédaction 16/06/17 - 12h30