L'inventeur du "J'aime" de Facebook en désintoxication numérique

© thinkstock.

Ancien ingénieur chez Facebook, Julien Rosenstein a supprimé plusieurs applications de son smartphone et s'impose une utilisation raisonnée du célèbre réseau social.

Il y a dix ans, Julien Rosenstein passait des nuits entières à "coder" le prototytpe du bouton "J'aime",  finalement apparu sur Facebook en 2009. Aujourd'hui, il fuit les réseaux sociaux. Dans une interview accordée au Guardian, il confie avoir supprimé les applications Snapchat et Reddit de son smartphone. 

Il a aussi opté pour une utilisation modérée de Facebook. Mais incapable de réellement décrocher, il a demandé de l'aide à son assistant, chargé d'activer un contrôle parental afin d'empêcher tout téléchargement d'une application.

"Economie de l'attention"
"Rosenstein fait partie de ce petit groupe d'hérétiques de la Silicon Valley qui se plaignent de la croissance de ce que l'on appelle l''économie de l'attention'.  Un Internet façonné par l'économie de la publicité ", avance The Guardian.

Certains de ces  "repentis"ont même décidé d'inscrire leurs enfants dans des écoles ou les smartphones et ordinateurs sont interdits, précise le quotidien anglais.

Par: rédaction 10/10/17 - 15h01