Barack Obama met en garde contre l'utilisation des réseaux sociaux

© afp.

L'ex-président américain Barack Obama a mis en garde vendredi contre une utilisation irréfléchie des réseaux sociaux par des responsables politiques, estimant que Twitter, WhatsApp ou Facebook favorisaient des "jugements hâtifs sur des questions complexes".

Interrogé sur l'appétence de son successeur Donald Trump pour les réseaux sociaux, M. Obama s'en est tenu à un avertissement d'ordre général lors d'une conférence à New Delhi organisée par le quotidien Hindustan Times. "Je crois qu'il est important d'avoir conscience à la fois du pouvoir de ces outils mais également de leurs limites", a dit celui qui compte 100 millions d'abonnés sur Twitter soit "davantage que certaines personnes qui l'utilisent plus souvent".

Il s'est dit "obsédé" par l'usage de l'information, notamment par les jeunes. "Nous sommes plus connectés que jamais mais (...) nous utilisons de plus en plus les faits pour servir nos opinions plutôt que former nos opinions en les fondant sur des faits".

M. Obama, qui faisait étape en Inde en provenance de Chine et avant de se rendre à Paris, s'est en revanche montré plus direct pour critiquer le retrait de l'accord de Paris sur le climat décidé par son successeur, déplorant une "pause du leadership" américain dans la lutte contre le réchauffement climatique. "C'est un accord qui - bien que nous ayons une petite pause dans le leadership américain - donne à nos enfants une chance de se défendre" face aux bouleversements de la planète, a déclaré M. Obama.

Par: rédaction 1/12/17 - 15h09