La dernière fonctionnalité Facebook qui intrigue

© reuters.

Facebook nie depuis toujours vouloir instaurer un bouton "je n'aime pas" mais teste pourtant pour le moment une fonctionnalité similaire...

Facebook expérimente le bouton "Downvote" sur un échantilon d'utilisateurs américains. Inspiré d'une fonctionnalité présente sur le réseau Reddit, il permet de marquer sa désapprobation au sujet d'une publication avant d'inviter le commentateur à préciser la raison de son choix: "contenu offensant", "intervention hors de propos" ou "arguments confus" (voir ci-dessous).

Stats non visibles mais...
En revanche, les chiffres relatifs à ce vote ne seront pas visibles. L'option ne s'assimile donc pas réellement à un bouton "Je n'aime pas". Le "downvote" n'influencera pas l'opinion d'un tiers mais nuira bel et bien à la visibilité de la publication. Plus elle sera "désavouée", moins elle apparaîtra en effet en bonne place sur le fil d'actualité. 

Les promesses de Mark Zuckerberg
La mesure, en phase de test, constitue une première démarche concrète de Facebook depuis que son patron Mark Zuckerberg a décidé de lutter plus efficacement contre les "fake news" (voir article connexe). Le réseau social a en effet promis de mieux hiérarchiser ses contenus selon leur degré de fiablité. 

Il ne reste plus qu'à savoir si la communauté peut elle-même déterminer ce degré de fiabilité de manière... fiable.

Par: rédaction 9/02/18 - 11h58