Les JO victimes d'une cyber-attaque?

© afp.

Cyber-attaque ou simple bug ? La Corée sud a lancé une enquête pour tenter de comprendre pourquoi plusieurs sites des JO-2018 de Pyeongchang ont été victimes de coupures intempestives d'internet vendredi au moment de la cérémonie d'ouverture, ont expliqué les organisateurs samedi.

Des perturbations du réseau ont débuté vendredi en début de soirée sur plusieurs sites des JO et pour certains, la situation n'était toujours pas revenue à la normale samedi, ont précisé les organisateurs.

Etant donné le contexte diplomatique extrêmement sensible autour de ces Jeux avec notamment la présence en Corée du Sud du vice-président américain Mike Pence et de la soeur du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, ou de la suspension de la Russie pour dopage, les autorités n'ont voulu prendre aucun risque.

Selon le site spécialisé insidethegames.biz, la société de sécurité informatique McAfee avait déjà détecté, le mois dernier, une cyber-attaque malveillante en lien avec les Jeux Olympiques d'hiver.

Enquête ouverte
Un groupe d'experts en cyber-sécurité du ministère de la Défense, et des représentants de quatre autres ministères ont ainsi été chargés d'enquêter sur ces coupures qui n'ont toutefois pas perturbé la cérémonie d'ouverture.

"Nous ne voulons pas spéculer car nous essayons encore de savoir d'où provient le problème", a expliqué l'une des porte-paroles du comité d'organisation des Jeux Nancy Park. .

Par: rédaction 10/02/18 - 09h13